FabLab

FAB14 et FabLab Festival à Toulouse : Le patrimoine tunisien exposé en 3D

Avec le soutien de l’Institut français de Tunisie (IFT), des entreprises Sofrecom, TPR Aluminium et Sotuver, et de la direction de l’Ecole nationale d’ingénieurs de Tunis (ENIT), des étudiants du club FabLab Enit ont participé du 9 au 14 juillet à une série d’événements scientifiques organisée à Toulouse. Parmi eux, une exposition portant sur « Le patrimoine tunisien imprimé en 3D ».

Création universitaire qui a vu le jour au MIT (Massachusetts Institute of Technology), aux Etats-Unis, et qui consiste en la mise à disposition d’un lieu ouvert au public et de machines et d’outils en vue de la réalisation d’objets de toutes sortes, le concept de FabLab (Fabrication Laboratory) se décline en rencontres annuelles dédiées à la connaissance scientifique. Au sein du public, on retrouve souvent des étudiants désirant réaliser des expériences scientifiques et technologiques et renforcer leurs connaissances en design, en électronique, etc. La communauté internationale des FabLab se réunit ainsi chaque année autour de réunions et de conférences, d’ateliers, d’expositions, d’expérimentations, dans l’optique, notamment, de faire connaître des travaux universitaires ou d’entreprise et de permettre aux participants de développer leurs réseaux de connaissances.

Le patrimoine tunisien en 3D

Cette année, le FAB14 a donc été organisé à Toulouse et s’est terminé par un « FabLab Festival », événement qui a réuni des entreprises et des créateurs autour de thèmes comme la mobilité, le transport, les défis économiques des prochaines années dans le cadre de la transition digitale, etc. FabLab Enit, premier FabLab à avoir vu le jour en Tunisie, en septembre 2014 à l’ENIT, a ainsi pu représenter notre pays dans le cadre de cet événement scientifique en exposant un projet technologique donnant une large place à l’impression 3D. Intitulé « Le patrimoine de la Tunisie en fabrication numérique », le projet a porté une ambition majeure : celle de donner un aperçu original du patrimoine culturel millénaire de la Tunisie en utilisant la technique de l’impression 3D. Monuments historiques phares, personnages marquants de notre histoire comme Hannibal ou Didon ont ainsi pu être réincarnés grâce à cette technologie.

Une prouesse qui a été réalisée en collaboration avec des étudiants de l’Ecole supérieure d’architecture, d’audiovisuel et de design (ESAD), de l’Université Ibn Khaldoun (UIK) et de l’Ecole nationale d’architecture et d’urbanisme (ENAU). Cette participation a permis aux étudiants de l’ENIT de rencontrer des personnalités importantes de la communauté des FabLabs. Parmi celles-ci, Neil Gershenfeld, fondateur du mouvement des FabLabs et directeur du « Center for Bits and Atoms » au MIT.

Les membres de FabLab Enit ont également pu rencontrer et prévoir de futures collaborations avec ceux du réseau des FabLabs arabes d’Arabie Saoudite, de Jordanie, des Emirats Arabes Unis, ainsi que les protagonistes du réseau FabLab Egypt, qui va organiser la prochaine édition, le FAB15, au Caire.
« C’est la fin de l’aventure pour nous aux FAB14 et Fablab Festival, c’était une expérience inoubliable et enrichissante sur l’échelle professionnelle, culturelle et humaine. Cette opportunité nous a donné la chance de nous ouvrir sur le réseau mondial des FabLabs dans un cadre d’échanges d’idées et de connaissances. A notre retour, on appliquera sûrement ces nouveaux savoir-faire dans notre FabLab et on fera de notre mieux pour les partager avec notre communauté locale et plus largement notre pays ! », a écrit FabLab ENIT sur sa page Facebook à l’issue de l’événement toulousain.

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer