Cité de la Culture

La Cité de la Culture accueille la 5e édition du Festival International du film des Droits de l’Homme

La 5e édition du Festival International du Film des Droits de l’Homme s’est ouverte mercredi, à la Cité de la Culture sous le signe “Karama Tunisie”.
Ce festival, organisé dans le cadre d’un partenariat entre le Centre National du Cinéma et de l’Image (CNCI), l’association Oxfam, l’Observatoire des Médias dans le Nord d’Afrique et le Moyen Orient, le Réseau des films arabes sur les droits de l’Homme, l’Ambassade de l’Espagne en Tunisie et les associations Friedrich Ebert Stiftung et Tunis Event, porte sur les droits de la femme.
Mohamed Imed Zouari, directeur des campagnes au sein de l’association Oxfam, a rappelé l’importance du Festival International du Film des Droits de l’Homme qui est le premier du genre qui regroupe des cinéastes, des artistes et des activistes dans le domaine des droits de l’Homme.
Le responsable a déclaré dans ce sens : “Le choix de mettre l’accent sur les droits des femmes s’inscrit dans le cadre de l’hommage rendu lors de cette édition aux cinéastes Selma Baccar et à feu Kalthoum Bornaz avec la projection de leurs fictions “Al-Jaida” et “L’autre moitié du ciel””.
Rim Ben Mansour, directrice du festival, a souligné de son coté, que ce festival est venu combler un vide en offrant une plateforme indépendante traitant des problématiques liées aux droits de l’Homme avec le cinéma comme moyen pédagogique et artistique.
Lors de la cérémonie d’ouverture, la chanteuse Lobna Noomane a offert un récital de 20mn suivi de la projection de cinq courts métrages à savoir “L’olivier” de Saad d’ Ahmad Zayery (Iran), “Noces d’épines” de Mirvet Meddini (Tunisie), “Le bleu de tes yeux” d’Amal Mokded (Tunisie), “Aya” de Moufida Fedhila (Tunisie), et “Khoussouf” de Basma Farhat (Liban).
La 5e édition du Festival International du Film des droits de l’Homme qui se poursuit jusqu’au 22 décembre 2018, accueille un total de quinze films.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer