Le Chemin d’Abraham (2/2)

ABRAHAM’S PATH
Le Chemin d’Abraham
مســـار إبراهيم

Par Mohamed Béchir Guellouz, diplomate retraité.

L’Administration américaine durant les mandats du Président Barak Obama, a apprécié l’avènement « des Printemps Arabes » perçu comme le fruit des politiques américaines assidues pour promouvoir la Démocratie et la Liberté selon leur vision dans un espace « de tyrannie et de despotisme » dominé par des régimes hostiles ou indociles à l’égard des Etats Unis d’Amérique.

Dans « l’enthousiasme et la joie »suscités par l’avènement des « Printemps de la Démocratie en Terres Arabes » la Secrétaire d’Etat Américain Mme Hilary Rodman Clinton a pris soin d’organiser en 2013 un « Important Forum »au budget conséquent auquel furent conviés, selon Dr Hiba Jamal Eddine, un grand nombre de participants dont :
 Une cinquantaine de personnalités religieuses (en majorité SOUFIS ou CHIITES.
 Personnalités politiques proche orientales de différentes tendances
 Une cinquantaine de Diplomates.

L’objet principal du Forum s’est concentré sur le débat « de la question du moyen orient » et comment notamment imaginer une base sur laquelle l’on peut construire, une entente et établir la coexistence entre les différentes composantes ethniques et religieuses de la région.

Selon certaines sources, c’est sur le conseil de chercheurs universitaires américains-dont le Professeur William URY- que la Personnalité d’ABRAHAM fut choisie lors de ce Forum pour réussir une plateforme d’entendement parmi les participants et établir un consensus pour le règlement des conflits au proche orient, le tout pour faire avancer la proposition du Président Bush père : Créer un Ordre Nouveau dans la région – un Ordre Nouveau qui convient , bien entendu , à Israël et sert les intérêts des Etats Unis d’Amérique.

Les arguments sont simples : Abraham est reconnu aussi bien par les Juifs que les Chrétiens et les Musulmans .Vénéré par les adeptes des trois religions pour être le Père de tous les prophètes connus, et que sa vie durant, a prêché la coexistence entre les populations partout où il passa.

L’on ne pouvait trouver meilleur personnage sur lequel il y a un consensus et surtout qui permet de recueillir l’adhésion des participants arabes au Projet : baptisé l’Abraham’s Path/le Chemin d’Abraham / المسار الإبراهيمي ; une voie passante à réaliser par étapes et par des moyens adaptés à chaque étape sans heurts, mais aux acquis durables.

L’Initiative donc repose sur un retour aux sources, « aux Origines », réelles ou présumées, par une relecture de l’Histoire (telle que souhaitée par les organisateurs du Forum). Abraham est cette source, comme il est l’origine de toute une culture enracinée au Moyen Orient. C’est une manière claire de remise en valeur du Judaïsme, chronologiquement, qui a précédé les deux autres religions, et qui eut l’avantage, selon ce point de vue de développer des concepts et des valeurs, pour une vie en société, telles que la Concorde, la Paix et la Coexistence. [Oubliant que d’autres régions ou civilisations ont eu la même évolution et développé des sagesses qui ont marqué l’humanité].

Pour permettre à l’initiative en question de faire son chemin, le FORUM
a exhorté les participants à plancher sur l’examen et l’étude des trois axes principaux suivants :
 -I- L’Option d’œuvrer à l’Elaboration « d’un TEXTE SACRE constitué de la SYNTHESE des VALEURS COMMUNES aux trois religions Monothéistes. Le Texte en question remplacera, la Torah, l’Evangile et le Coran, pour soit disant enrayer les différences et éviter les sources d’adversité et de haine.
 -II- L’Option d’examiner comment œuvrer pour que le TEXTE ELABORE PAR SYNTHESE acquière un rang de sacralité qui prime sur celle des trois textes religieux révélés.
 -III- L’Option d’examiner comment rassembler l’exercice des rituels des trois cultes dans des « TEMPLES COMMUNS POLYVALANTS » qui seront érigés à cette fin.

Cette initiative qui vise, à l’aide des démarches suggérées, de « CONVERTIR LES PEUPLES DU LEVANT A UNE NOUVELLE CROYANCE SUPERIEURE CREE SOUS LE PRETEXTE DE LES RAMENER A LA FOI MONOTHEISTE DE LEUR PATRIARCHE COMMUN ABRAHAM » suscite de, grandes interrogations, des soupçons et des doutes quant à sa justesse et son bien-fondé, et partant d’émettre essentiellement les remarques suivantes :

 -Le soit disant retour aux sources ainsi que la recherche de rabaisser les Textes Religieux Révèles à un rang inférieur justifiés fallacieusement par la volonté d’Instaurer la Concorde entre tous leurs fidèles voilent à peine l’intention de mettre en valeur la «PREPONDERANCE DU PEUPLE JUIF ET DE CONFIMER SA PRIMAUTE EN TANT QUE PRECURSEUR DU MONOTHEISME » -Les esprits des initiateurs du ce « plan d’instauration de concorde », y compris celui de WILLIAM URY, semblent, résolument acquis à la justesse et à l’opportunité de l’action avec prestance « pour rétablir le peuple juif dans ses droits à vivre dans la patrie d’où il fut chassé, lui réaccorder son rang de premier peuple élu de Dieu, et lui rendre justice en tenant compte, des malheurs qu’il a endurés tout au long de son histoire, et en gardant en mémoire les persécutions les déportations et le génocide qu’ il connut à travers les temps pour lesquels il serait en droit de demander réparation ».
 – En outre ces initiateurs semblent être accoutumés à cohabiter et à admettre les ambitions expansionnistes de l’état hébreux qui aspire à « rendre réel le rêve du Grand Etat d’Israël »dont les frontières s’étendraient du lieu supposé de la naissance d’Abraham ((URLA ou HARRAN en Asie Mineure) ou au moins des rives de l’Euphrate au rives du Nil espace supposé des errements et périples dudit prophète.
 -L’Initiative reposant sur les tentations de « reclasser » et reformer les livres saints et réduire leur sacralité ne peut pas être considérée comme judicieuse ou lumineuse ; elle est plus de nature, périlleuse, hasardeuse et téméraire qui risque même d’augmenter encore plus la confrontation et attiser le feu de la haine entre les fidèles des trois croyances au lieu de les ramener à la concorde. -L’Idée ou volonté de « dompter ou apprivoiser » les peuples de la région est des plus pernicieuse car elle les rabaisse au rang du troupeau animal ; et impliquerait d’imposer le libre accès aux lieux saints des différents cultes et y exercer un genre de contrôle ou tutelle d’un ordre « supranational ».
 -L’on pourrait, dans cette optique, extrapoler pour ne pas écarter la mise hors abri, de Médine/Yathreb et aussi la Mecque lieu abritant La Kaaba construite par Abraham lui-même et son fils Ismaël. Ces lieux pourraient « être réclamés légitimement » pour y permettre l’exercice « DU NOUVEAU CULTE HOMOLOGUE D’ABRAHAM ». L’on ne manquerait pas, éventuellement en plus, de se prévaloir du fait que les juifs ont vécu dans tout l’ouest de la Péninsule arabique particulièrement en Hijaz et à Yathreb précisément ; et on invoquerait en outre « l’ accueil chaleureux et la généreuse hospitalité accordés aux Prophète Mohammed et ses compagnons les « Muhajirines » convertis à l’Islam, et leur installation à Yathreb à titre de refuge et abri de la persécution des Mecquois.
 -L’Initiative en question est de nature à conforter Les Juifs d’Israël très ancrés dans leur vision sioniste « pour faire prévaloir leurs droits » à des réparations et indemnisations, ainsi qu’à la levée d’interdiction de leur entrée au territoire de la Mecque et Médine appelé antérieurement Yathreb. Dans ce même contexte l’on ne peut point ignorer le contenu du livre d’AVI LIPKIN intitulé « Return to Mecca » paru en 2017.

En somme les, idées, intentions et visées « égrenées » dans le présent article et auxquelles s’est attelé le Forum tenu sous le haut patronage de Mme Hilary Rodman Clinton, ont fait l’objet d’un rapport par la participante égyptienne Dr Hiba Jamal Eddine.

Cette dernière a constaté très particulièrement dans son rapport que les meneurs de cette action semblent avoir déjà arrêter d’avance ses objectifs et préconiser ses outils d’exécution par étapes ; comme elle n’a pas manqué de souligner les faits patents suivants :

 – l’exclusion des palestiniens de ce forum.
 – Le soin accordé par contre, à une participation très sélective au forum en question incluant des universitaires des dirigeants d’associations et de hautes personnalités politiques occidentales surtout anglo-saxonnes dévoués aux thèses et visions américaines tels que Jimmy Carter et Tony Blair.
 – Le choix « sui-generis » des personnes participantes originaires des pays du levant ; Et ce parmi des religieux et politiques selon leurs aptitudes, modérés et dociles enclins à pactiser avec l’Occident, ou d’après leurs caractères et profiles opportunistes, qui les rendent faciles à se rejoindre ou à se greffer à n’importe quelle action ou idéologie qui leurs portent gains et un confort temporel.
 -Le choix sus indiqué des participants semble se fier à leur attitudes et capacités qui les rendent bien valides à servir le Marketing du Projet escompté ; et que les parrains de l’initiative ont veillé à l’association de diplomates pour mieux garantir l’efficacité de l’ action en sa faveur.
 -Par ailleurs Dr Hiba Jamal Eddine a révélé, sur les antennes d’une chaine de Télédiffusion, ses soupçons vis-à-vis des initiateurs du « Plan du chemin d’Abraham » penchant dans ce contexte à croire qu’ils s’accommodent dans leur plan d’associer les efforts d’un large réseau d’organisations dont un nombre d’entités menant des activités avouées ou secrètes à caractères sectaires reposant sur des convictions dogmatiques et fanatiques à essence judaïques, et chrétiennes, ou anti-confessionnelles ; telles que les loges de Franc Maçonnerie, Les Chevaliers du Temple/Chevaliers de Malte , B’nai B’rith etc…
 -Elle estime aussi que le plan en question est en phase d’exécution se prévalant en la matière de la preuve de l’annexion accélérée des territoires palestiniens et arabes occupés depuis 1967, et particulièrement la ville d’ELQUDS/Jérusalem ; qui incarne le défi éhonté d’Israël au droit international et à l’arsenal des résolutions des Nations Unies y afférents.
 -le constat de l’attitude des différentes administrations des Etats Unis d’Amérique de porter en constance appui total à Israël et notamment au cours du mandat du Président Donald Trump ce qui confirme et conforte l’exécution dudit projet.

Tenant compte dans le fond du « tirant d’eau » du PLAN MESSIANIQUE entrepris avec une vision et un activisme conjoints américano- israélien dans la « Région du Grand Moyen Orient », l’on ne peut que constater que « l’Accord du Siècle » signé par le Président Américain Donald Trump et le Chef du Gouvernement Israélien Benyamin Netanyahou le 20 Janvier 2020 constitue un tournant et une étape décisive dans le sens de l’action concrète des acteurs majeurs du plan en question dans l’objectif de :

• Sceller l’avenir de la région,
• Fixer les frontières voulues pour Israël,
• Imposer aux pays arabes le plan conçu sans discussion ni négociation de ses clauses ses dispositions et obligations sous forme d’une capitulation en bonne et due forme,
• Amener les pays Arabes sous diverses pressions à normaliser leurs relations avec l’Etat Hébreux (l’ennemi d’hier).

Dans ce même ordre d’idée, Benyamine NATANYAHOU Chef du Gouvernement et de l’Establishement de l’Etat d’Israël (Personnalité d’extrême droite profondément ancrée dans l’idéologie sioniste auréolée d’un palmarès de répression des palestiniens, peut aujourd’hui se targuer et s’attribuer les mérites de la Normalisation avec certains pays du Conseil de la Coopération du Golfe, et se présenter comme le vainqueur des arabes.

L’Administration du Président TRUMP lui ayant ainsi largement ouvert la voie pour avancer sur le « Chemin d’Abraham », il en a maintenant les moyens de réussir (et en position de force)-nonobstant les poursuites judiciaires engagées a son encontre- Netanyahou sait aussi qu’il pourra continuer son action à l’avenir sans en être inquiété .Le Président élu JOE BIDEN ne lui a-t-il pas confirme avec force son soutien lors de sa campagne électorale.

En vieux routier politique dans la Région Netanyahou a déjà démontré qu’il sait manœuvrer et anticiper pour embarrasser ses partenaires et obtenir leur adhésion et concrétiser ses objectifs : L’assassinat du Savant et Physicien iranien Mohsen Fakhri ZADA, est un exemple probant de la manière et des moyens dont il dispose.
Le Processus de « l’Abraham’s Path », faut-il le reconnaitre, est malheureusement enclenché et évolue à grande, vitesse, il serait toutefois encore temps d’en limiter les dégâts :

-Sur le plan religieux : empêcher ou circonscrire certaines tendances (soufis -salafistes ou autres) à intégrer les « monuments hérétiques des cultes regroupés » dont la nature et l’impact sont nuisibles à l’Islam (son culte, son livre, ses lieux saints etc.…).
-Sur le plan culturel et social, chaque pays de la Région se doit de préserver et faire valoir ses spécificités, son patrimoine et son identité, afin d’éviter d’être absorbé par les fallacieuses promesses sionistes de concorde et coexistence.
-S’agissant de la Normalisation, qui demeure un choix souverain de chaque pays, il serait nécessaire aux pays intéressés, d’exiger de la partie israélienne, de délimiter ses frontières conformément aux tracés de 1967.
-Comme semble l’exiger l’Arabie Saoudite subordonner ce genre d’Accord à la reconnaissance au Peuple Palestinien, ses Droits inaliénables conformément à
« L’Initiative Arabe » adoptée par la Ligue des Etats Arabes.
-Par ailleurs, la coopération étant une voie à double sens, il importe donc qu’elle soit avantageuse à toutes les parties, qu’elle ne soit pas à sens unique profitant seulement à l’Etat d’Israël pour favoriser son hégémonie sur les autres peuples de la région.
-La Peur que l’on cultive et la menace que l’on dit imminente, d’un Iran « belliqueux et envahissant » n’a –semble-t-il d’autre but que de faire monter la tension, attiser la haine et favoriser l’instabilité dans la région du moyen orient, et partant générer, une course aux armements, à l’avantage des industriels des armes et équipements militaires que paieront les Pays Arabes.
-Ainsi, et à la fin de son mandat, Le Président TRUMP aurait réussi à placer un pare-chocs (les Pays Arabes) en cas d’hostilités avec l’Iran, comme il l’aura souhaité, il a réussi à faire admettre Israël dans son environnement géographique comme partenaire incontournable, plus encore, à lui donner la position prépondérante. IL est loin le temps ou Israël était un ennemi. Ses conseillers dans tous les domaines particulièrement ceux de sécurité, de renseignement et communication et des technologies informatiques seraient déjà opérationnels dans les pays ayant signé des Accords avec Tel-Aviv et plus discrètement dans d’autres.
-L’on ne peut imaginer une mémoire aussi courte, oubliant les malheurs du Peuple Palestinien et croire en la civilité de ses bourreaux- ceux-là-mêmes qui en toute impunité continuent à, humilier, torturer, spolier des frères et sœurs ; sont accueillis en tant que partenaires privilégiés dans les pays arabes.
Est- ce le déni des Droits Palestiniens, l’irrespect du Droit international et le manquement à toutes les valeurs humaines, peuvent constituer, un gage irrévocable et confirmé « d’une fracture politique dans le Moyen Orient, basée sur « la Concorde et la Coexistence » telle que prônée et présentée aussi religieusement que solennellement par l’ABRAHAM’S PATH ?!

Le cœur contristé, l’on ne peut l’admettre ni même l’imaginer.

Mohamed Bechir GUELLOUZ

Retrouvez la première partie de cet article ici.

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer