navire

Les officiers responsables du navire “Ulysse” et du paquebot “Virginia” étaient au téléphone au moment de l’impact

Le Directeur général du transport maritime et des ports maritimes de commerce, Youssef Ben Romdhane a déclaré dans un communiqué publié lundi,  que «L’officier de navigation d’Ulysse et le Capitaine de “CLS Virginia” étaient occupés à téléphoner, au moment de l’accident» survenu le 7 Octobre dernier, à 6h du matin, heure de Tunis.

Rappelons que le Navire “Ulysse “ est entré en collision avec le paquebot ” Virginia “ lors de son voyage depuis le port de Gênes (Italie), vers le port de Radès, ce qui a provoqué des dégâts considérables aux deux navires, outre la pollution des côtes et des plages françaises par les carburants.

Intervenant, au cours d’une conférence de presse, tenue au siège du ministère du transport, pour présenter les résultats de l’enquête, M. Ben Romdhane a indiqué que l’officier de navigation d'”Ulysse”, était en train de téléphoner et d’envoyer des messages à partir de son téléphone mobile, sans se rendre compte de l’alerte qui s’affichait sur l’écran radar. Cette faute grave est la cause principale de l’accident survenu entre “Ulysse” et le porte-conteneur “CLS Virginia”, dans les eaux territoriales françaises.

Le responsable a également précisé que l’officier de navigation d’Ulysse n’a pas fait attention à l’alerte du CLS Virginia qui était stationné, au Nord du Cap Corse en France, vu qu’il était occupé par son téléphone, dans la salle des cartes, alors que l’officier chef de quart, était occupé à une mission de contrôle.

Composée d’experts tunisiens, chypriotes, français et italiens,  la commission d’enquête a également dévoilé des contradictions dans les témoignages de l’équipage de CLS Virginia après la vérification des enregistrements. D’autant plus que le capitaine de CLS était également occupé au téléphone et n’était pas attentif à un éventuel risque de collision.

Le directeur général du transport maritime a rappelé que les autorités maritimes tunisiennes ont porté plainte contre le Navire ” Ulysse “, et le paquebot ” Virginia “, conformément aux dispositions du code disciplinaire et pénal maritime.

La CTN a aussi, pris des mesures disciplinaires à l’encontre de l’officier contractuel, en mettant fin à son activité ainsi qu’à l’encontre de l’officier chef de quart et l’officier qui a conduit le navire avant lui de minuit à quatre heures du matin. Il a été, aussi, décidé de sanctionner les trois matelots qui ont diffusé une vidéo sur les réseaux sociaux, avec une suspension de travail de deux mois, vu qu’”ils ont nui à la renommée de la Compagnie Tunisienne de Navigation”, en attendant le verdict de la justice.

Concernant les indemnisations, les autorités tunisiennes et chypriotes ont décidé de déposer une plainte auprès de la justice française pour déterminer les responsabilités et évaluer les dégâts occasionnés par chaque navire.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer