[Opinion] Dérapages au sein de l’ARP, et stupide accident mortel

Par Mohamed Meddah, ancien diplomate

Je voudrais aujourd’hui revenir sur les deux « coups de gueule » de Meryem Belkadhi et Raja Farhat sur le plateau d’El Hiwar Ettounsi, dans le cadre de l’émission « Tunisie d’aujourd’hui » du Lundi 7/12/2020 , relatifs aux récents événements survenus dans notre pays !

Il s’agit essentiellement des insultes proférées à l’égard de la femme tunisienne , de la triste et bête mort du jeune médecin résident Badreddine Aloui à l’hôpital de Jendouba et de la rixe qui a eu lieu à l’ARP où un député du « Tayar démocratique » a été blessé au front !

Je n’ai jamais vu Meryem Belkadhi dans un tel état ! Elle était tellement survoltée que cela se lisait facilement sur son visage ! Elle était déjà hors d’elle-même pour la « bêtise » et le manque de sérieux qui ont entraîné la mort stupide du jeune médecin résident Badreddine Aloui à l’hôpital de Jendouba ainsi que pour la séance de « pugilat » au sein de l’ARP, indigne de représentants du peuple censés être exemplaires dans leur conduite !

Mais elle s’est carrément transformée en « lionne » (à laquelle on essayait d’enlever ses lionceaux) quand, dans son oreillette, on lui apprit qu’un député d’El Karama avait insulté la femme tunisienne ! Elle entra alors dans une terrible colère et se lança ,toutes griffes dehors , dans une diatribe contre l’auteur indélicat de cette impardonnable dérive ! Je trouve la réaction de Meryem Belkadhi tout à fait appropriée et on ne peut que sincèrement l’applaudir !

Fidèle à son habitude,Raja Farhat a dûment insisté sur l’importance de la connaissance de l’Histoire ainsi que sur la promotion de la culture d’un pays pour son développement et son épanouissement ! Il a notamment souligné que cela constitue une honte que certains députés de l’ARP ne connaissent pas assez L’Histoire de leur pays et ignorent que de vaillantes femmes tunisiennes ont soit gouverné la Tunisie ,soit y ont joué un rôle primordial ! Il est donc révoltant et répugnant qu’un député d’El Karama (nom de parti qui sied nullement, à lui et à ses acolytes !) s’en prenne d’une façon aussi peu civilisée et irrespectueuse, au sein de l’ARP, à la femme tunisienne !

Ce « Affès », puisque c’est son nom, comme on dit dans notre dialecte tunisien « affess fi tanjra guyrha » avec « le raffinement d’un éléphant excité dans une boutique de porcelaine » ! En insultant la femme tunisienne, il a, sans aucun doute, oublié qu’il est issu lui – même d’une femme à qui il doit ,non seulement la vie ,mais aussi l’éducation jusqu’à son âge adulte ! Ce faisant, il a donc indirectement insulté sa propre mère !

Raja Farhat a, par ailleurs, fustigé les députés qui ne connaissent même pas l’histoire de leur pays, qui n’ont pas lu des oeuvres de grands penseurs tunisiens (comme le sociologue Ibn Khaldoun, l’écrivain Mahmoud Messaadi, le poète Aboulkacem Chebbi, etc.) et qui viennent exhiber leurs « muscles » au sein de l’ARP sans rien apporter de constructif !

Raja Farhat a notamment souligné qu’il était louable que les tunisiens soient fort intéressés par de brillantes carrières scientifiques mais qu’il était néanmoins aussi important qu’ils aient en même temps un bagage appréciable en matière d’histoire, de littérature, d’art et de langues étrangères ! Il a insisté que l’on trouve un moyen pour les intéresser à ces domaines qui complètent la formation « globale » de l’individu afin qu’il connaisse mieux son pays, qu’il ait une meilleure culture générale et qu’il soit apprécié et respecté partout dans le monde !

Personnellement, je ne peux que saluer cette idée car j’ai nettement remarqué que de nos jours, la plupart des élèves du Secondaire se concentrent principalement sur les matières scientifiques, se permettant même de « sécher » les cours d’histoire, de français et de langues étrangères sous prétexte que ces dernières matières n’ont pas un fort coefficient au Baccalauréat et qu’ils peuvent réussir à cet examen en arrivant à avoir de bonnes notes dans les seules matières scientifiques !

Je pense que pour résoudre ce problème, l’on pourrait établir un système de notes éliminatoires au Baccalauréat pour les matières dites littéraires, y compris pour ceux qui suivent des filières scientifiques ! Je suis sûr que cette procédure serait impopulaire mais, à mon avis, elle est la seule qui pourrait obliger les élèves à accorder plus d’importance à ces matières et à ne plus « sécher » leurs cours ! En effet, malheureusement, les élèves ne se soumettent aux décisions qui sont dans leurs propres intérêts que lorsqu’ils y sont obligés et qu’ils ne peuvent faire autrement pour avoir leur diplôme ! Un Conseil Académique, composé de spécialistes de l’éducation, pourrait ainsi décider du « niveau » de ces notes éliminatoires .

Je dois donc dire que j’ai été considérablement et favorablement impressionné par les louables positions de Meryem Belkadhi et de Raja Farhat auxquels je voue sincèrement grande estime et beaucoup de respect !

Pour revenir aux malheureux évènements auxquels nous sommes témoins ces jours – ci à l’ARP, il est tout d’abord déplorable que la Présidence de l’ARP n’ait pas réagi comme il se doit pour rappeler à l’ordre les fautifs qui, par « pur hasard », se trouvent toujours être des membres du parti d’El Karama ! Cette présidence campe derrière la « prétendue » position que la violence (sans préciser, bien sûr, si elle est verbale ou physique !) à l’ARP est propre à tous les partis en présence, laissant sous – entendre qu’elle était devenue un fait normal et qu’elle avait l’intention d’intervenir auprès de tous les partis , sans exception , pour essayer d’enrayer cette tendance ! Pour moi, cela s’appelle, encore une fois, « noyer le poisson dans l’eau » et constitue une réminiscence d’anciennes mauvaises habitudes !

Il n’échappe à personne que cette position de la Présidence de l’ARP n’est en fait qu’une couverture pour le parti d’El Karama, allié d’Ennahdha ! En effet, Ennahdha se sert d’El Karama comme bouclier vis-à-vis des partis qui sont contre elle, surtout le PDL d’Abir Moussi ! Le parti d’El Karama est aussi chargé de la mission de saboter, par tous les moyens possibles et imaginables , toutes les initiatives provenant du PDL et visant à contrecarrer les manigances et les complots fomentés par Ennahdha ! C’est tout simplement pour ces raisons que la Présidence de l’ARP rechigne, ne serait-ce qu’à infliger un avertissement aux membres d’El Karama coupables de mauvaise conduite au sein de l’ARP !

Pourtant, la Constitution du pays insiste à la fois sur les Droits de la Femme (à qui l’on doit respect partout et dans tous les domaines) et sur la conduite exemplaire des députés (censés représenter le peuple) au sein de l’ARP.

Il est aussi spécifié dans cette Constitution que les députés contrevenant à ces règles de conduite sont passibles du retrait de leur immunité parlementaire et d’être poursuivis en justice !

Par ailleurs, à mon avis, Ennahdha et ses alliés sont aux abois en raison de la hausse de l’audience populaire d’Abir Moussi (selon les derniers sondages) et commencent à paniquer ! Pensant que la meilleure façon de se défendre et de faire obstacle au PDL et à ses retentissants progrès dans les sondages, c’est de semer le désordre et la discorde au sein de l’ARP, Ennahdha et ses acolytes ne manquent aucune occasion de le faire !

J’espère vivement que le peuple tunisien ne sera point dupe, tirera de ces agissements les leçons qui s’imposent et saura voter en conséquence lors des prochaines élections législatives ! Il en va du salut de notre cher pays !

MOHAMED MEDDAH, ancien diplomate

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer