Amnesty appelle à « en finir avec la surveillance de masse »

Amnesty
Une soirée d'échange à distance avec Edward Snowden, exilé en Russie, organisée par Amnesty International en juin 2015. © Rudi Netto

En 2013, Edward Snowden révélait l’ampleur de la surveillance de masse opérée par le gouvernement britannique. Saisie par Amnesty International et treize autres organisations de défense des droits de l’homme, la Grande Chambre de la Cour européenne des droits de l’homme va de nouveau examiner l’affaire, explique l’organisation humanitaire  dans un communiqué publié le 11