2e appel a propositions pour des projets stratégiques entre la Tunisie et l’Union Européenne

Zied Ladhari, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, a incité jeudi, les porteurs d’idées et entrepreneurs tunisiens, à participer au deuxième appel à propositions des projets stratégiques du programme de coopération transfrontalière bassin méditerranée (IEV CTF Med).
A l’occasion de la journée d’information sur l’appel à propositions des projets stratégiques du programme de coopération transfrontalière bassin méditerranée, organisée, à Tunis, le ministre a précisé que «le programme dont la date limite de participation est fixée au 3 juillet 2019, finance des projets de coopération visant à faire de la Méditerranée, un espace plus compétitif, innovant, inclusif et durable, par le biais d’appels à propositions» .
Ce programme, intitulé  » Bassin maritime Méditerranée  » pour la période (2014-2020), s’inscrit dans le cadre de la politique de voisinage de l’Union Européenne à laquelle la Tunisie a adhéré en 2009. Il regroupe les territoires côtiers de 13 pays (Tunisie, Egypte, Jordanie, Liban, Algérie, France, Italie, Portugal, Espagne….), afin de promouvoir un développement juste et équitable des deux côtés de la Méditerranée.
La Tunisie a déjà participé au premier appel à proposition de projets, doté d’un budget de 101 millions d’euros, qui a abouti au financement de 41 projets dont 30 projets avec une participation tunisienne de 36 institutions.
Le financement est accordé aux meilleurs projets déposés et varie entre 2,5 et 3,5 millions d’euros par projet. Les parties qui peuvent bénéficier de ce programme sont les municipalités, les centres de recherche, les universités, les entreprises publiques, les organisations professionnelles, les technopoles, les groupements professionnels, les chambres de commerce et d’industrie, et ce, en partenariat avec d’autres institutions et organismes méditerranéens.
Anna Catte, directrice de l’autorité de gestion du programme (IEV CTF Med) a de con coté, souligné que ce programme a alloué un budget de 68,5 millions d’euros, pour le financement des projets dans plusieurs domaines à savoir : l’appui au développement des PME et des startup, le soutien à l’éducation, à la recherche, au développement technologique et à l’innovation, la promotion de l’inclusion sociale et la lutte contre la pauvreté et la protection de l’environnement et l’adaptation aux changements climatiques.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer