Ennahdha en consultations pour définir ses futurs choix politiques

Le parti d’inspiration islamiste Ennahdha lancera une série de consultations à la suite d’une réunion du Conseil de la Choura qui prendra place samedi et dimanche prochains, a déclaré le porte-parole du mouvement Ennahdha, Imed Khemiri.

« Le Conseil de la Choura discutera de la définition des approches et des choix politiques du parti », a-t-il ajouté à TAP, alors que sa famille politique, bien qu’arrivée en première position aux élections législatives, traverse une crise de légitimité.

M. Khemiri a indiqué que le mouvement avait noué de nombreux contacts et qu’il en établirait de nouveaux avec toutes les familles politiques qui siégeront au sein de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), à l’exception du parti Cœur de la Tunisie (Qalb Tounes), fondé par Nabil Karoui et du Parti Destourien Libre (PDL), présidé par Abir Moussi.

Les consultations s’appuieront sur un programme socio-économique qui comprend l’orientation générale du prochain gouvernement, sa nature et sa structure, a-t-il précisé.

« Harmonie politique »

Dans une interview donnée à la chaîne Wataniya 1, M. Khemiri a par ailleurs affirmé que les militants du mouvement Ennahdha tiennent « à ce que les institutions étatiques fonctionnent en harmonie » entre elles. Selon lui, personne ne veut revivre la parenthèse politique lors de laquelle le président défunt Béji Caïd Essebsi était entré en situation de conflit avec son premier ministre Youssef Chahed. « Cela a affecté l’efficacité institutionnelle de l’Etat », a-t-il déploré. Dans ce contexte, Kaïs Saied, désormais chef de l’Etat, devra « veiller à ce que l’équilibre institutionnel et le parachèvement de la mise en place des institutions prévues par la Constitution soient assurés ».

عماد الخميري : نحن حريصون في حركة النهضة على ان تشتغل مؤسسات الدولة في اطار الانسجام

Publiée par ‎حركة النهضة التونسية‎ sur Mardi 15 octobre 2019

 

Le mouvement Ennahdha a remporté 52 sièges aux élections législatives du 6 octobre, perdant ainsi du terrain depuis les scrutins de 2011 et 2014. Le parti islamiste est suivi de Qalb Tounes, qui a obtenu 38 sièges, selon les résultats préliminaires annoncés le 9 octobre par l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE).

Le président de la République annoncera la semaine prochaine les résultats définitifs du scrutin législatif. Le candidat du parti ou la coalition comptant le plus de sièges au Parlement formera le prochain gouvernement d’ici un mois.

Avec TAP

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer