A l’occasion de la Fête du Trône, le roi du Maroc promet...

A l’occasion de la Fête du Trône, le roi du Maroc promet de combattre la corruption aux plus hautes sphères de l’Etat

0
PARTAGER

A l’occasion de la fête du Trône le 29 juillet 2017, le roi du Maroc Mohammed VI a prononcé un discours qui a laissé transparaître « la même satisfaction… sur les visages » des citoyens des différentes régions et classes sociales.

En effet, le discours qui visait à répondre aux attentes de la population surtout après les agitations de la région du Rif, « le fiasco d’Al Hoceima » et les manifestations de Rabat, semble avoir atteint son but. Selon la Nouvelle Tribune du Maroc, le discours était « porteur d’un message très fort : « Je vous ai compris ».

Sur un ton solennel, le roi a d’abord témoigné de sa connaissance profonde de la situation exacte du pays, de ses classes défavorisées, « dans toutes ses dimensions, depuis plusieurs semaines ». Ensuite, le discours a démontré la ferme volonté royale de ne pas tolérer la présence au pouvoir des ennemis du peuple, « c’est-à-dire les hauts fonctionnaires paresseux, hautains et incapables, les politicards arrivistes, les responsables imbus de leurs seules personnes ».

Il y a eu aussi la grâce accordée à une quarantaine de détenus parmi les participants aux mouvements du Rif, dans un geste qui signifie la résolution royale à ouvrir le dialogue et régler le problème de la région via la négociation.

Enfin, le roi a promis des mesures d’observation et de contrôle supplémentaires en plus de « la reddition des comptes … obligatoire de l’exercice d’une charge publique ». Un clin d’œil a été fait aux « chantres du populisme et de la martyrisation » à l’instar « des jeunes du PJD qui avaient approuvé sur les réseaux sociaux l’assassinat de l’Ambassadeur de Russie à Ankara par un tueur de Daech ».

Dans l’ensemble le discours a tenté de renouer avec le peuple, apportant une reconnaissance à la légitimité de ses aspirations. Mohammed VI a mis en garde les corrompus dans les sphères du pouvoir au même titre que les agitateurs en promettant un châtiment adéquat.

N.B

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire