Malte
Une dizaine de pays européens s'étaient dits prêts à accueillir les 49 migrants ballottés en Méditerranée. © AFP

Un accord a été trouvé pour accueillir les 49 migrants bloqués en Méditerranée à Malte

« Sur les 249 migrants présents à Malte et les 49 à bord des [navires] Sea-Watch et Sea-Eye, 220 personnes seront redistribuées dans d’autres pays membres ou rentreront dans leur pays d’origine », a déclaré le Premier ministre maltais lors d’une conférence de presse.

Le Premier ministre maltais Joseph Muscat a annoncé, mercredi 9 janvier, qu’un accord avait été trouvé afin que les 49 migrants bloqués à bord de deux navires d’ONG allemandes puissent débarquer sur l’île. Les bateaux Sea-Watch et Sea-Eye étaient dans les eaux maltaises depuis plusieurs jours, dans l’attente qu’un port puisse leur donner une autorisation d’accoster. Une dizaine de pays européens s’étaient dits prêts à accueillir ces migrants, dont certains étaient ballotés en Méditerranée depuis plus de deux semaines, mais Malte exigeait un accord « global » incluant 249 migrants que ce petit pays avait secourus et accueillis ces derniers jours, rapporte l’AFP.

« Un accord ad hoc a été trouvé. Sur les 249 [migrants] présents à Malte et les 49 à bord des Sea-Watch et Sea-Eye, 220 personnes seront redistribuées dans d’autres pays membres ou rentreront dans leur pays d’origine », a déclaré Joseph Muscat au cours d’une conférence à Malte. Les migrants seront répartis entre l’Allemagne, la France, le Portugal, l’Irlande, la Roumanie, le Luxembourg, les Pays-Bas et l’Italie, a-t-il ajouté.

« Malte n’a jamais fermé ses ports et reste un port sûr. Nous voulons simplement que tous respectent les règles internationales que nous n’avons pas créées, a déclaré Joseph Muscat. Nous voulions faire passer un message politique fort, à savoir que la charge doit être partagée car il s’agit d’un problème européen. Il ne s’agit pas d’un discours contre les ONG, nous voulons simplement que tous suivent les règles. »

N.B., avec AFP

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer