Photo : AFP

Affaire Karoui : Le juge d’instruction se déclare incompétent

Le juge d’instruction du pôle judiciaire économique et financier a déclaré mercredi son « incompétence » pour examiner la demande de libération provisoire du candidat à l’élection présidentielle Nabil Karoui.

C’est ce qu’a déclaré Kamel Ben Messaoud, avocat et membre du collectif de défense de l’homme d’affaires incarcéré, à l’agence TAP. « Le juge d’instruction a fait valoir que l’ordonnance relative à la demande de mise en liberté provisoire de Karoui relevait de la compétence de la chambre d’accusation de la cour d’appel de Tunis. C’est cela qui avait amené la défense à faire appel de cette décision, ce qui aurait pour conséquence que l’affaire soit renvoyée devant le tribunal pour une audience dans les prochains jours », a précisé M. Ben Messaoud.

« C’est la troisième juridiction à se déclarer incompétente », a déploré un autre avocat de Nabil Karoui, Me Nazih Souii, à l’AFP. Celui-ci a rappelé que la Cour d’appel a également refusé de statuer le 3 septembre tout comme la Cour de Cassation le 13 septembre.

En 2016, l’ONG I Watch a accusé le magnat des médias de blanchiment d’argent et de détournement de fonds vers l’étranger, via des sociétés-écran. En 2017, un enregistrement est divulgué sur les réseaux sociaux, dans lequel Karoui appelle à s’en prendre à cette ONG anti-corruption.

M. Karoui et son frère Ghazi sont ainsi visés par une instruction judiciaire du pôle financier depuis 2017, après le dépôt du dossier par I-Watch. Le juge d’instruction chargé de l’enquête avait décidé en juillet le gel de leurs biens et de leurs fonds financiers. Les deux frères sont également sous le coup d’une interdiction de quitter le territoire.

N.B., avec TAP et AFP

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer