Les agences de voyage britanniques espèrent « un retour à la normale...

Les agences de voyage britanniques espèrent « un retour à la normale » dans le secteur touristique en Tunisie

0
PARTAGER

Récemment, le Ministère britannique des affaires étrangères, le FCO (Foreign and Commonwealth Office) a prolongé de quatre mois (soit jusqu’à mi-octobre 2017) l’interdiction de voyage pour la Tunisie pour des raisons sécuritaires.
En effet, selon le FCO, qui a mis en garde depuis 2015 les citoyens britanniques contre tout voyage non-nécessaire pour la Tunisie, « les terroristes sont très susceptibles d’essayer d’effectuer des attaques en Tunisie ».

Ainsi, selon Express.co.uk, les britanniques sont fortement déconseillés de tout déplacement dans la région du parc national du Mont Chaambi; des points de passage frontaliers tuniso-algériens à Ghardimaou, Hazoua et Sakiet Sidi Youssef, dans la zone militarisée au sud (même si El Borma et de Dhehiba ne sont pas incluses), et à moins de 5 km de la zone frontalière avec la Libye, du nord de Dhehiba jusqu’à la frontière de Ras Jedir. Pour le reste de la Tunisie, il est également recommandé de ne pas s’y rendre, sauf si nécessaire.
De son côté, le conseil officiel de voyage attaché au FCO s’est adressé aux voyageurs en ces termes: « Les forces de sécurité restent en état d’alerte élevé à Tunis et dans d’autres endroits. Vous devriez être vigilants en tout temps, y compris autour des sites religieux et durant les festivals. Suivez les conseils des autorités tunisiennes de sécurité et de votre agence de voyage, si vous en avez une ».

Bien qu’il n’y ait pas actuellement de vols directs entre les aéroports britanniques et ceux de Monastir et d’Enfidha, une étroite collaboration continue à avoir lieu entre le gouvernement britannique et les autorités tunisiennes pour minimiser au maximum la menace terroriste.

Frank Brehany, de la Holiday Travel Watch, a exprimé son souhait d’un retour prochain à la normale tout en exprimant sa solidarité avec les travailleurs du secteur touristique en Tunisie : « Il est clair que le gouvernement tunisien prend toutes les mesures nécessaires pour protéger ses citoyens contre toute menace réelle ou potentielle… Tout en exprimant de la sympathie avec ceux qui comptent sur le tourisme pour vivre, il est absolument impératif que le tourisme ne soit pas exposé ni à la menace ni à la terreur ».
Le professionnel du tourisme a ajouté : « je peux seulement espérer un retour à la normale et que les tunisiens puissent de nouveau accueillir les gens ».

Rappelons que M. Nabil Ammar, l’ambassadeur de Tunisie au Royaume-Uni, a tenté en mai de par un plaidoyer de persuader les autorités britanniques de lever l’interdiction de voyage, sans succès.

A noter enfin que plus de 8000 britanniques ont visité la Tunisie depuis le début de l’année 2017, convaincus que le terrorisme pourrait frapper n’importe quel pays à tout moment, et que le Royaume-Uni, qui a connu cette année une série d’attaques terroristes sanglantes, n’est pas plus en sécurité que la Tunisie.

N.B

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire