Ambassadeur de Tunisie en Chine : « Le sommet sino-arabe de Pékin sera un événement historique »

L’ambassadeur de Tunisie en Chine, Dhia Khaled, a souligné vendredi l’importance du sommet de Pékin qui se tiendra en septembre 2018 dans le cadre du Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC), le qualifiant d’« événement historique » et de nouveau point de départ pour approfondir le partenariat entre la Chine et les pays africains dans divers domaines.

Dans une interview accordée vendredi dernier à l’agence de presse chinoise Xinhua (Chine nouvelle), le diplomate tunisien a estimé que le sommet fournira à la Chine et à l’Afrique des opportunités pour approfondir leur coopération et promouvoir le développement des deux parties. « Il apportera aussi de nouvelles perspectives à la coopération globale entre la Chine et l’Afrique », a-t-il expliqué à l’agence de presse chinoise. Il a aussi dit espérer que ce sommet contribuera à accroître les investissements chinois dans le continent africain. Selon lui, le soutien du gouvernement et les investissements chinois revêtent une grande importance pour les pays africains qui selon lui ont tout à gagner dans la mise en place de partenariats stratégiques globaux entre la Chine et l’Afrique.

L’ambassadeur a également souligné l’importance du projet économique d’envergure dénommé « la Ceinture et la Route », indiquant que la Tunisie était l’un des premiers pays à soutenir cette initiative, compte tenu de son rôle clé dans la mise en place de liens solides entre la Chine et l’Afrique du Nord.

La Tunisie a d’ailleurs signé en juillet un mémorandum d’entente avec la Chine portant sur « la Ceinture et la Route ». Dans ce cadre, l’ambassadeur a expliqué que la Tunisie espérait participer activement à la mise en place de ce projet qui prévoit plusieurs constructions de routes et d’infrastructures qui bénéficieront à l’ensemble des pays africains concernés.

« Il est convaincu que l’initiative contribuera à élever le niveau des relations bilatérales entre les deux parties dans divers domaines, compte tenu de sa vaste portée, qui couvre de nombreux secteurs tels que l’économie, le commerce, les infrastructures, la finance et la technologie », précise Xinhua, ajoutant que M. Khaled a qualifié de réussite exemplaire l’expérience de la Chine en matière de réformes économiques et d’ouverture, expérience qui l’a hissée au rang de grande puissance mondiale, faisant d’elle un modèle pour les pays en développement.

Reliées par l’ancienne route de la soie, la Chine et la Tunisie n’ont cessé de développer leurs relations. Selon l’ambassadeur, la Chine est le quatrième plus grand partenaire commercial de la Tunisie. Ces dernières années, les entreprises chinoises ont accordé de plus en plus d’attention au marché tunisien et la Tunisie a constaté l’arrivée d’un plus grand nombre de touristes chinois. En 2017, la Tunisie avait en effet annoncé sa décision d’exempter de visa d’entrée en Tunisie les touristes chinois, faisant accroître leur nombre, qui a atteint 20 000 en 2017 contre 8000 en 2016. « La tendance à la hausse se poursuit, et la Tunisie envisage d’accueillir, cette année, entre 30 000 et 35 000 touristes chinois », a affirmé l’ambassadeur tunisien.

Avec Xinhua

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer