Amnesty International met en garde contre une vaste opération de collecte d’informations...

Amnesty International met en garde contre une vaste opération de collecte d’informations de tous les musulmans des Etats-Unis

0
PARTAGER

Suite aux attentats du 13 novembre 2015, qui ont fait, rappelons-le 130 morts et 413 blessés (dont une centaine dans un état critique), Donald Trump, désormais 45ème président des Etats-Unis, a dévoilé son projet de lister tous les musulmans vivant sur le territoire américain, par mesure de sécurité.
Plus tard, le républicain s’est montré peu précis sur le sujet lors des interviews sans jamais exclure catégoriquement l’idée de passer à l’exécution de son projet. Par ailleurs, les géants du web à l’instar de Google, Microsoft, Apple, Twitter ou encore Facebook ont affirmé leur opposition à l’élaboration d’une telle liste tout en certifiant ne jamais faire parti de la collecte même si l’administration Trump le demande.
Toutefois, ce n’est pas le cas de tout le monde. Certaines petites et moyennes entreprises prospères semblent tout à fait partantes pour collaborer. Le travail de collecte, d’analyse et de vente des données personnelles est le gagne-pain de plusieurs sociétés informatiques à travers le monde. Amnesty International prévient justement contre celles-ci : « Il n’y a besoin que de cinq clics sur ExactData.com pour qu’on nous propose de télécharger les données concernant 1845 071 personnes listées comme musulmanes aux Etats-Unis ».
Par ailleurs, seize autres ONG rejoignent Amnesty dans sa cause, elles ont ensemble lancé un appel collectif le 27 février 2017 à une cinquantaine de « data brokers » (entreprises spécialisées dans le traitement des données personnelles) afin de les inciter à s’engager publiquement à boycotter le projet de Trump. Elles ont alors exigé le refus « que leurs données ou leurs services soient utilisés par les autorités pour violer les droits humains, notamment ceux des musulmans et des migrants, à l’évidence menacés ».
Rappelons qu’en décembre dernier, les géants du web ont été interpellés par le site The Intercept, afin de réaliser une collecte d’infos sur les musulmans des USA. Ces derniers comme indiqué au-dessus ont décliné l’offre.
Dans sa lettre élaborée avec le soutien de seize autres organisations internationales non gouvernementales, Amnesty a expliqué que « Trump a notoirement refusé d’exclure la possibilité d’un registre de musulmans… et il a fait part de son intention d’expulser entre 2 et 3 millions d’immigrés sans papiers ». Elle s’interroge ensuite : « si le président des Etats-Unis voulait réellement créer un fichier de tous les musulmans vivant dans le pays…, à quel point serait-il facile pour lui de rassembler ce type d’informations en 2017 ? »
Dans ce plaidoyer, l’ONG enchaine en expliquant justement combien il est facile de nos jours d’obtenir des informations d’une exactitude sans précédent grâce aux technologies modernes. Dans ce contexte, elle énumère les opportunités infinis qui se présentent à des sociétés « inconnues » afin d’obtenir des données : « chaque fois que vous utilisez votre carte bancaire, activez le wifi sur votre mobile, lisez un site d’information en ligne, approuvez des conditions d’utilisation, autorisez une application à accéder à vos comptes sur les réseaux sociaux, participez à un sondage ou faites un achat, il y a de fortes chances qu’une entreprise-ou plusieurs-se battent pour vos données ».
Sans surprise, ces informations une fois récoltées et traitées se transforment en listes détaillées classées par âge, sexe, lieu de vie, centres d’intérêt, revenus, ethnie, religion ou n’importe quel autre critère désigné. Une entreprise moyenne a d’ailleurs certifié à Amnesty pouvoir fournir les données de 3.7 musulmans vivant sur le sol américains avec une fiabilité qui atteint les 85%. A cette occasion, l’ONG souligne qu’il n’y a même pas besoin de la coopération d’une entreprise petite, moyenne ou grande pour mener à bien ce projet. Cette dernière note du discours est comme une déclaration de défaite, face l’infiltration toujours plus grandissante des technologies de pointe et leur envahissement de chaque détail du quotidien de l’homme moderne.

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire