Appel commun de la Tunisie, de l’Algérie et de l’Egypte à accélérer...

Appel commun de la Tunisie, de l’Algérie et de l’Egypte à accélérer le dialogue libyen

0
PARTAGER

Suite à deux jours de réunions à huit clos entre les ministres des Affaires étrangères de la Tunisie (Khemaies Jhinaoui), de l’Algérie (Abdulkader Messahel) et de l’Egypte (Sameh Shoukry), des appels communs ont été lancés pour accélérer le processus du dialogue et apporter les modifications nécessaires à l’Accord politique libyen, le rendant acceptable pour la Chambre des représentants et le Conseil d’Etat.

En effet, d’après Libyaherald.com, les trois ministres, dans le cadre de la « Déclaration d’Alger » ont appelé les parties libyennes à ajuster durant la dernière phase du dialogue cet Accord , tout en insistant sur la solution politique comme seul garant de la stabilité de la Libye.

De surcroît, les trois ministres ont été unanimes quant à la nécessité de fonder la solution libyenne sur ledit Accord pour préserver l’intégrité territoriale, l’unité et la souveraineté du pays en refusant la violence et l’ingérence étrangère. Aussi, il a été souligné que la stabilité du vaste pays pétrolier est dans l’intérêt de ses voisins et de la région entière.

Ainsi, après la « Déclaration de Tunis », une initiative de président Béji Caied Essebsi qui a relancé officiellement les efforts de médiation et de dialogue, la « Déclaration d’Alger » vient rapprocher davantage le Conseil d’Etat et la Chambre des Représentants, dans un pas qui a été bien accueilli par la Tunisie, l’Algérie et l’Egypte.

Notons enfin que le prochain cycle de discussions se tiendrait au Caire, sans que la date ne soit spécifiée.

N.B

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire