Archéologie : découvertes de traces de vie dans le Sud tunisien, datant...

Archéologie : découvertes de traces de vie dans le Sud tunisien, datant de 72.000 ans !

0
PARTAGER
Des restes osseux d’animaux et même des outils en pierre ont été découverts dans la région des Chotts, dans le Sud de la Tunisie par les fouilles menées par des chercheurs de l’Université d’Oxford et de Kings College de Londres. Un article paru mardi 14 mars 2017 dans le quotidien britannique Daily Mail témoigne de ces découvertes qui laissent penser qu’il y aurait eu une activité humaine dans la région il y a 72.000 années. Selon ces chercheurs, le « lac géant » qui modelait la région, aurait pu servir de point de rassemblement et de couloir à travers le Sahara permettant la circulation de l’homo sapiens ainsi que d’autres animaux entre 200.000 et 10.000 ans.
Les os observés sont particulièrement intéressants, révélant une diversité de grands animaux : rhinocéros, zèbres, bovidés, carnivores et autruches.
La co-directrice du projet Nabiha Aouadi, a déclaré que « l’assemblage faunique représente un biotope (c’est-à-dire un lieu de vie défini par des caractéristiques physiques et chimiques déterminées)  sub-saharien et de savane très différent de celui qui y existe aujourd’hui ».
Le paysage en ces temps-là était humide et vert, il aurait servi d’habitat idéal pour les animaux et les hommes. La présence de pierres dispersées aux alentours des os d’animaux témoigne que les hommes s’adonnaient aux activités de chasse. En effet, le Professeur Nick Barton, Directeur de l’étude, a avancé que les outils de pierre sont «des exemples classiques des techniques de chasse du milieu de l’âge de pierre » (période la plus antérieure dans les divisions chronologiques de la Préhistoire, précédant l’âge de bronze et l’âge du fer). De plus, la matière à partir de laquelle sont taillées ces pierres est le silcrète, qui serait extrait d’un site situé à environ 150 kilomètres.
Grâce à l’utilisation de nouvelles techniques de datation, les chercheurs réussissent à nous fournir des informations de plus en plus précises, et estiment que les dépôts littoraux datent d’il y a 72.000-98.000 ans, quand la région était un lac. De nos jours, la région des Chotts se caractérise par plusieurs grandes expositions de sédiments de boue et de petits lacs de sel.
L’ancien système lacustre était alimenté par plusieurs petites rivières prenant leurs sources dans les montagnes de l’Atlas et deux systèmes fluviaux beaucoup plus importants qui ont leurs sources dans les montagnes du Hoggar du Sahara central.
Ayant une situation géographique assez stratégique, et visiblement depuis les temps les plus reculés,  notamment entre le Sahara et la Méditerranée, la Tunisie est l’une des régions centrales de rencontres et de circulations humaines.

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire