Assemblée élective du nouveau bureau exécutif de l’Association des anciens ambassadeurs et Consuls généraux

Tahar Sioud reconduit à la présidence de l’association

L’écho et le souvenir d’hommes illustres, de diplomates pionniers étaient présents parmi leurs collègues réunis hier en Assemblée générale de l’association des anciens ambassadeurs et consuls généraux. Des diplomates tout aussi chevronnés qui ont servi la diplomatie tunisienne et qui étaient rassemblés pour renouveler le bureau exécutif de leur association. Ils veulent aussi réaffirmer leur attachement à la préservation des liens étroits qui unissent les diplomates tunisiens, toutes générations confondues. Moment privilégié également pour exprimer leur fierté d’appartenir à un corps qui a servi le pays et continue de défendre son image et ses intérêts à travers le monde avec professionnalisme et compétence.

Réunissant de nombreux ambassadeurs et consuls généraux retraités, l’association tunisienne des anciens ambassadeurs et consuls généraux a tenu hier son assemblée générale élective. Le Président sortant, l’Ambassadeur Tahar Sioud a invité l’assemblée à réciter la Fatiha à la mémoire des Ambassadeurs décédés depuis la dernière Assemblée Générale du mois de février 2015, citant les noms des défunts : Abdelaziz Hamzaoui, Hichem El Ati, Hassen Slim, Abdelaziz Joulak, Mohammed Masmoudi, Samir Jemai, Abderrazak Oueslati, Fadhel Ayari, Béchir Ben Issa, Nejib Bouziri, Fadhel Khélil, Ali Hedda, Radhia Mestiri, Mokhtar Zouari, Ismail Khélil, Abdelmagid Niouioui, Abdelaziz Lasram et Jaouida Ghileb Tnani.

L’Ambassadeur Sioud a ensuite énuméré les activités et actions du bureau exécutif de l’ATAACG depuis la dernière assemblée générale tenue le 25 février 2015. Il a d’abord rendu hommage aux fondateurs de l’association notamment les regrettés ambassadeurs Ahmed Ben Arfa et Abdelaziz Joulak. “Il revient à ces compagnons d’avoir pris l’initiative en 2011, de créer notre association, cinquante-cinq ans après l’indépendance, mus dans leur sage et noble initiative, par le souci de préserver la solidité des liens entre tous ceux qui ont servi la profession diplomatique tunisienne et qui sont arrivés au terme de leur mandat en son sein». L’Ambassadeur Tahar Sioud a ajouté que “l’autre objectif est d’assurer la permanence des liens entre les générations successives de la famille diplomatique tout en perpétuant entre elles un soutien mutuel mis au service de la diplomatie d’aujourd’hui”.

Des actions concrètes

Parmi les actions menées par l’association, le Président sortant a cité les efforts menés pour trouver, auprès des instances publiques et privées l’appui financier et logistique nécessaires à son action. Autres actions engagées :
• Signatures d’accords de coopération et de partenariat avec des comités et associations aux activités similaires ou pouvant être complémentaires avec les domaines de compétence de l’ATAACG.
• Actions de partenariats ou de participations à des séminaires et conférences intéressant des domaines ayant des liens avec les relations extérieures dans leurs dimensions régionales et internationales relatives aux questions stratégiques en rapport avec la sécurité nationale.
• Se rassurer et se maintenir informé en permanence de tout ce qui concerne la famille diplomatique et particulièrement des collègues âgés et ceux souffrant de maladies afin de leur prodiguer un soutien moral et réconfort aux proches des collègues disparus.
• Engager une action de préservation de la mémoire de la diplomatie tunisienne en enregistrant des entretiens avec les pionniers, ambassadeurs pendant les années de l’indépendance.
• Assurer une présence des anciens de la profession diplomatique auprès de l’opinion publique avec la création en 2015, d’un journal électronique “le diplomate.tn”, qui est consulté, à ce jour, par 25 mille visiteurs et constitue une tribune ouverte à tous les diplomates et surtout aux membres de l’association, pour apporter leurs contributions par leurs écrits et analyses, à la compréhension des développements diplomatiques et politiques sur la scène internationale”, surtout par ces temps de prolifération du nombre d’experts privés étrangers à la diplomatie, s’adonnant à l’analyse et à l’orientation dans le domaine, sans pleine connaissance, ni large expérience”.

La composition du nouveau bureau

Après l’allocution introductive du Président Sioud, l’assemblée a adopté les rapports moral et financier et élu les membres du nouveau bureau exécutif, désormais formé de neuf membres au lieu de quinze selon l’amendement des statuts adopté par l’assemblée générale “pour faciliter la périodicité de ses réunions”. Le nouveau bureau inclut certains des membres du bureau sortant réélus à l’unanimité de l’AG, pour un nouveau mandat sous la présidence de l’Ambassadeur Tahar Sioud. Le nouveau bureau exécutif se compose ainsi de Ali Hachani, Mohammed Boughzala, Mhammed Jenifene, Hafedh El Bajar, Hédi Ben Nasr, Salem Fourati, Tahar Sioud, Abdelwaheb Jemal et Tarak Saadi.
Mustapha Khammari

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer