Karim Jabbari : « La calligraphie apprend à vivre profondément la vertu de la patience »

Karim Jabbari, 42 ans, s’illustre sur la scène artistique internationale par une maîtrise somptueuse de l’art de la calligraphie. Né à Kasserine où il a suivi ses études primaires avant de partir au lycée pilote du Kef, il a développé dès son plus jeune âge un amour rêveur et passionnel pour la « belle écriture

Interview avec Mohamed Bouslama, chef d’orchestre de l’OST

Il a dirigé l’orchestre symphonique tunisien (OST) tout au long de la saison 2018-2019 avant d’en reprendre les rênes ce mois-ci, Mohamed Bouslama a fait de la finesse de la musique classique occidentale une pierre angulaire pour cet orchestre dont le public est de plus en plus friand. A 31 ans, le directeur artistique de

Notre-Dame de Trapani : une foule compacte aujourd’hui à La Goulette !

Photo : Radio Banlieue Nord

La date du 15 août marque une fête chrétienne fondamentale, celle de la célébration de l’Assomption de la Vierge Marie. En Tunisie, la procession de la Madone de Trapani, ressurgie à l’été 2017, vient donner écho à la célébration de cette croyance (devenue dogme de foi catholique en 1950 sous le pontificat de Pie XII),

Beyrouth, ville martyre : au moins 113 morts et près de 300 000 désormais sans domicile

Le port de Beyrouth ravagé ce mercredi matin, au lendemain des deux explosions. Photo : AFP / Anwar Amro

Le port de Beyrouth (nord de la ville) est devenu une somme de ruines surplombées de colonnes de fumée, et la ville est désormais jonchée d’immeubles endommagés alors que le pays connaît une crise économique sans précédent qui alimente depuis longtemps la colère d’une population qui ne cesse de dénoncer l’incurie et la corruption de

Entretien avec Oissila Saaidia (2/2) : « Les questions liées aux inégalités ont explosé en Tunisie pendant la crise sanitaire »

C’est le premier ouvrage en sciences humaines et sociales à avoir été publié pour proposer un décryptage des conséquences socioéconomiques de la crise du coronavirus, qui ont été très promptes à jaillir dans le quotidien des acteurs de l’ensemble de la société tunisienne. « VIVRE AU TEMPS DU COVID-19. Chroniques de confinement : regards de

Entretien avec Oissila Saaidia (1/2) : « Les chercheurs en sciences sociales ont aussi des choses à dire sur la crise sanitaire »

C’est le premier ouvrage en sciences humaines et sociales à avoir été publié pour proposer un décryptage des conséquences socioéconomiques de la crise du coronavirus, qui ont été très promptes à jaillir dans le quotidien des acteurs de l’ensemble de la société tunisienne. « VIVRE AU TEMPS DU COVID-19. Chroniques de confinement : regards de

[Analyse] Pourquoi le fonds zakat du Kram est sans fondement juridique

Image : Webdo.tn

Partis politiques, organismes de la société civile, juristes… Nombreux sont les acteurs de la scène politique et les intellectuels à avoir mis en garde contre le risque, qui se cristallise, de sape de la nature civile de l’Etat. La polémique est née avec l’inauguration en grande pompe, le 19 mai, d’un « fonds zakat » dans la

Clusters, clapping, distanciation sociale… Ces nouveaux mots de la crise qui énervent les linguistes

Photo : Le blogue de Normand Nantel

Si la crise du Covid-19 a fait apparaître de nouveaux mots français quotidiennement utilisés comme « déconfinement », « reconfinement » ou autre « redéconfinement », les anglicismes, eux, énervent les linguistes. Inédite, la situation de crise sanitaire mondiale a fait apparaître un nouveau vocabulaire tout droit venu du monde anglo-saxon. « Distance sociale », « cluster », « clapping »…

[Jour pour jour] Le 15 mai 1890 : consécration de la cathédrale Saint-Louis de Carthage

Le 15 mai marque un moment décisif dans l’histoire de l’imposant édifice de la cathédrale de l’antique Carthage. A cette date, en 1890, après que s’est achevée l’édification, aux côtés de l’ancienne chapelle Saint-Louis, de la cathédrale Saint-Louis de Carthage, celle-ci fut consacrée lors d’une cérémonie liturgique en grande pompe. Elle a été bâtie en

Musique et confinement font-ils bon ménage ?

Le violoniste Youssef Brini s'est associé à Lilia Ben Chikha, soprano, Maram Bouhbel, mezzo soprano, Krystyna Misiukiewicz, hautboïste (joueuse de hautbois), Youssef Messaoudi à la clarinette et Antoine Berquet, dont l'instrument est le basson, pour interpréter magnifiquement Le Duo des fleurs, grand duetto lyrique pour soprano-mezzo-soprano et orchestre symphonique, issu de l'opéra Lakmé, du compositeur français Léo Delibes. Un morceau joué en ligne par des musiciens confinés ! Photo : Capture d'écran YouTube

Comment, en cette période difficile d’isolement, les artistes peuvent-ils continuer à proposer à leur public des bribes de créativité ? Comment font-ils pour continuer à se nourrir de leur passion ? Ce sont les questions que nous avons posées à Emira Dakhlia, chanteuse tuniso-russe, chef de chœur de l’Orchestre symphonique tunisien, et Youssef Brini, violoniste