Le candidat tunisien

Le candidat tunisien Moncef Baâti, élu officiellement membre du comité des disparitions forcées de l’ONU

Mardi 20 juin 2017, la Tunisie a été élue membre du « Comité des disparitions forcées des Nations Unies » pour la période 2017-2019.
En effet, selon un communiqué du ministère des affaires étrangères, le candidat tunisien, Moncef Baâti, a recueilli 50 voix sur un total de 55, arrivant en tête lors des élections qui se sont tenues au siège des Nations Unies à New York. A noter que ces élections ont eu lieu à l’occasion de la quatrième session des Etats membres de « la Convention Internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées ».

Par ailleurs, quatre autres experts en provenance du Japon, d’Argentine, de Serbie et du Maroc ont de même été élus.
Selon la TAP, le communiqué mentionne que “L’élection de la Tunisie confirme la bonne réputation dont elle bénéficie auprès de la communauté internationale et son souci permanent de consolider et sauvegarder les droits de l’homme notamment après son élection membre du conseil des droits de l’homme de l’ONU”.

Rappelons que la Tunisie est déjà membre du « Comité contre la torture », du «Comité des droits de l’enfant » et du « Comité des droits des personnes handicapées », ainsi que du « Comité sectoriel de prévention contre la torture ».

A noter enfin que le « Comité des disparitions forcées des Nations Unies chargé des disparitions forcées » a été créé suite à la convention internationale pour la protection des personnes des disparations forcées, adoptée par la Tunisie en 2011. Cela confirme l’implication de la Tunisie à l’échelle internationale dans les causes humanitaires en particulier celles qui touchent de près la région nord-africaine.

N.B

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer