Au Yémen, combats meurtriers à Hodeïda, plus grand port du pays

combats

Des combats particulièrement violents font rage ce lundi 12 novembre dans la ville portuaire d’Hodeïda où au moins 111 rebelles, 32 loyalistes et 7 civils ont été tués en vingt-quatre heures dans les combats pour le contrôle de cette ville portuaire de l’ouest du Yémen, ont rapporté lundi à l’AFP des sources militaires et médicales.

Les pourparlers de paix au Yémen ajournés par les Nations Unies

pourparlers de paix

Farhan Haq, porte-parole adjoint du secrétaire général de l’ONU, a déclaré lors d’une conférence de presse que l’Organisation des Nations Unies a reporté, jeudi, les pourparlers de paix sur le Yémen, initialement prévus fin novembre, formulant son espoir de les tenir avant la fin de l’année. “L’émissaire de l’ONU au Yémen, Martin Griffiths, a abandonné

Yémen : les enfants de l’hôpital de Hodeïda menacés par une mort imminente (Unicef)

Hodeïda

Les violents combats qui font rage dans la ville portuaire yéménite de Hodeïda se rapprochent maintenant dangereusement de l’hôpital Al Thawra, mettant ainsi en danger la vie de 59 enfants, dont 25 qui se trouvent au sein de l’unité de soins intensifs, a prévenu l’Unicef ce mardi 6 novembre. #Yémen🇾🇪: les enfants de l'hôpital d'Hodeïda

Un journaliste saoudien torturé à mort en prison

journaliste

Le journaliste et écrivain saoudien Turki Bin Abdul Aziz Al-Jasser a été torturé à mort en Arabie saoudite alors qu’il était en détention, a rapporté le journal The New Khalij cité par Middle East Monitor. أفادت صحف ومواقع إخبارية بوفاة الصحافي والكاتب السعودي تركي بن عبد العزيز الجاسر تحت التعذيب خلال احتجازه في السعودية.#السعودية #الإماراتhttps://t.co/dDhLwsxaVk

Nouvelles sanctions américaines contre l’Iran

sanctions américaines

Après un premier volet de sanctions économiques entrées en vigueur le 6 août, qui visaient notamment certaines transactions financières et le secteur automobile, Washington s’attaque désormais au pétrole iranien. Les Etats-Unis ont ainsi décidé le rétablissement, ce lundi 5 novembre, de sanctions sévères contre le secteur pétrolier de Téhéran, afin de contraindre l’Iran à s’engager

Le nouveau président brésilien confirme le transfert à Jérusalem de l’ambassade du Brésil en Israël

ambassade du Brésil

Le nouveau président élu du Brésil, Jair Bolsonaro, a déclaré jeudi 1er novembre qu’il comptait transférer l’ambassade du Brésil en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem, une mesure déjà mise en œuvre en mai par le président américain Donald Trump. « Comme nous l’avons déjà annoncé lors de la campagne, nous avons l’intention de transférer l’ambassade du

Qui est le nouvel émissaire norvégien de l’ONU en Syrie ?

nouvel émissaire norvégien

« Geir Pedersen, actuel ambassadeur de Norvège en Chine, sera le nouvel émissaire de l’ONU pour la Syrie» rapporte un communiqué officiel émanant ce mercredi de l’organisation. Le diplomate norvégien remplacera ainsi Staffan de Mistura, l’émissaire actuel. Un retour aux sources pour M. Pedersen puisqu’il a été auparavant, ambassadeur norvégien auprès de l’ONU et a travaillé

Le calvaire de la traite humaine au Koweït : récit d’une esclave camerounaise

camerounaise

Des médias ont récemment rapporté l’histoire dramatique de huit jeunes camerounaises qui ont vécu l’enfer de l’esclavage et des traitements inhumains pendant de nombreux mois au Koweït, où elles étaient parties chercher des ressources et une vie meilleure. Dans ce riche pays du Golfe régulièrement pointé du doigt par des ONG pour les mauvais traitements

Affaire Khashoggi : l’Arabie saoudite évoque pour la première fois un acte “prémédité”

Khashoggi

Le procureur général d’Arabie saoudite a déclaré aujourd’hui que, sur la base d’informations fournies par la Turquie, les suspects accusés du meurtre du journaliste et opposant saoudien Jamal Khashoggi avaient commis un acte « prémédité », une nouvelle version de l’affaire que Ryad, qui semble fléchir sous le poids de la pression internationale, n’avait jamais

Danger d’une famine « grande et imminente » au Yémen, selon l’ONU

famine

Le Yémen fait face à « un danger clair et présent d’une famine imminente et géante », a alerté mardi le secrétaire général adjoint des Nations unies pour les Affaires humanitaires, Mark Lowcock, devant le Conseil de sécurité lors d’une réunion convoquée par le Royaume-Uni sur la dégradation de la situation humanitaire dans le pays.