Présidentielle 2019 : Séisme politique en vue

L'universitaire et juriste Kais Saied, et le magnat des médias incarcéré Nabil Karoui, arriveraient en tête du premier tour de l'élection présidentielle en Tunisie. Photo : AFP

La Tunisie se réveille dans la perplexité et l’annonce d’un véritable séisme politique. Les deux premières places du premier tour de l’élection présidentielle reviennent à deux candidats qualifiés d’« anti-système », Kaïs Saied et Nabil Karoui. Un véritable séisme politique. Les résultats définitifs n’ont, pour l’heure, pas été communiqués par l’Isie lundi matin. Parmi les

La Cour de cassation rejette un recours des avocats de Nabil Karoui

Nabil Karoui, candidat à la présidentielle mis en détention depuis le 23 août, reste en prison. Photo : AFP

La Cour de cassation a rejeté l’appel interjeté par les avocats du candidat à la présidentielle Nabil Karoui, a déclaré l’avocat Kamel Ben Messaoud à l’agence TAP. Cette juridiction a justifié sa décision par le fait qu’elle « n’est pas compétente pour statuer sur la décision de la chambre d’accusation d’arrêter […] Nabil Karoui », indique Mosaïque FM.

Abdelfattah Mourou en campagne électorale à Sousse

Abdelfattah Mourou, candidat d'Ennahdha à l'élection présidentielle 2019. Photo : AFP

Abdelfattah Mourou, candidat d’Ennahdha aux élections présidentielles anticipées, s’est rendu jeudi à Sousse dans le cadre de sa campagne électorale. Il a nié avoir eu connaissance de négociations qui auraient été menées au sein de son mouvement pour inciter les candidats Hamadi Jebali, Moncef Marzouki et Seif Eddine Makhlouf à se retirer de la course

Présidentielle 2019 : Les Tunisiens de l’étranger se rendent aux urnes !

opération électorale
L'Isie a publié une vidéo montrant le premier électeur tunisien, résidant en Australie, procédant au vote. Photo : Isie

Les électeurs tunisiens inscrits à l’étranger commencent à voter ce matin vendredi 13 septembre. En Australie, le vote pour l’élection présidentielle anticipée de 2019 a commencé jeudi soir (23h heure de Tunisie, 8h heure locale), dans un seul bureau de vote ouvert pour accueillir 203 électeurs inscrits, comme le montre une vidéo publiée par l’Instance

Présidentielle 2019 : Mehdi Jomaa veut « unir les Tunisiens et unifier les institutions »

Mehdi Jomaa, ancien premier ministre et candidat à la présidentielle 2019. Photo : AFP

Mehdi Jomaa, candidat du parti Al Badil à l’élection présidentielle 2019, s’est rendu mercredi à Monastir pour présenter les grandes lignes de son programme électoral. Il s’est engagé à mettre fin au manque de coopération, voire aux rivalités qui divisent les institutions de l’Etat, en particulier les deux chefs de l’exécutif. « Mon programme vise

Présidentielle 2019 : Youssef Chahed à Zaghouan et Siliana

chef du gouvernement
TunisieNumerique

En déplacement dans le cadre de sa campagne électorale dans le gouvernorat de Siliana, Youssef Chahed, candidat du mouvement Tahya Tounes, a déclaré qu’il comptait créer, dans les plus brefs délais, des usines dans la région pour absorber le chômage des jeunes. S’adressant à ses partisans lors d’une réunion, M. Chahed a souligné le «

Présidentielle 2019 : Elyes Fakhfakh veut que la Tunisie devienne une plateforme d’affaires vers l’Afrique

Shems FM

En visite à Mahdia le 7 septembre dans le cadre de sa campagne électorale, le candidat du parti Ettakatol, Elyes Fakhfakh avait promis, s’il était élu, de « poursuivre la mise en place des institutions de la deuxième République ». Dans la délégation de Sidi Alouen, dans le gouvernorat de Mahdia, Elyes Fakhfakh s’est en

Présidentielle 2019 – Hammani : « Je n’ai pas accusé Chahed de corruption »

Hamma Hammami a assuré qu'il n'avait pas accusé Youssef Chahed de corruption. Photo : AFP

Hamma Hammami, candidat à l’élection présidentielle 2019, a déclaré qu’il n’avait pas accusé de corruption son adversaire Youssef Chahed lors du dernier débat présidentiel diffusé lundi soir sur la chaîne nationale Wataniya 1. « Je n’ai pas accusé Youssef Chahed de corruption, mais plutôt remis en cause sa responsabilité politique et morale dans toutes les

Présidentielle 2019 : Abir Moussi veut un régime politique présidentiel

Abir Moussi, candidate à la présidentielle 2019, souhaite mettre en place un régime présidentiel fort. Photo : AFP

La candidate à la présidentielle du Parti Destourien Libre, Abir Moussi, a présidé lundi une réunion à Kébili dans le cadre de sa campagne électorale. Elle s’est engagée, si elle était élue, à « changer la Constitution et le système politique actuel » qui, selon elle, a affaibli par son hybridité les institutions de l’Etat.

Présidentielle 2019 : Moncef Marzouki fait campagne à Tataouine

Le candidat à la présidentielle Moncef Marzouki s’est rendu hier lundi 9 septembre à Tataouine dans le cadre de sa campagne électorale. Retour sur ses principales déclarations ainsi que sur son parcours politique. Une fois élu, le fondateur du Congrès pour la République s’est engagé à supprimer la zone tampon créée sur ses instructions il