[Ces Tunisiennes qui font l’histoire] Béatrice Slama entre résistance, anticolonialisme et féminisme

Image : maitron.fr

Béatrice Slama, née Béatrice Saada le 2 juin 1923 à Tunis et décédée discrètement le 20 septembre 2018 à Paris, fait partie de ces « femmes de l’ombre » trop rapidement occultées par la mémoire malgré leur apport majeur à l’histoire de Tunisie. Militante pour la cause nationale tunisienne et l’indépendance, Béatrice Slama a pourtant

[Jour pour jour] 10 novembre 1891, mort d’Arthur Rimbaud, poète révolutionnaire

Rimbaud en octobre 1871, alors âgé de 17 ans. Photographie : Étienne Carjat.

Né le 20 octobre 1854 à Charleville au sein d’une famille conservatrice, le grand poète français Arthur Rimbaud est l’un des plus grands génies et inventeurs de la littérature française. Sa mère, considérée comme l’austérité incarnée, était une femme rigide, dévote et peu affectueuse, qui l’éleva seule en l’absence de son père. Elle a essayé

[La voix d’une époque] Habiba Msika, la diva en feu

Image : lepetitjournal.com

Habiba Msika, quelle grande figure de la vie artistique tunisienne au féminin ! Née en 1903 au sein d’une famille juive tunisienne de commerçants, elle est décédée de la manière la plus tragique qui soit, assassinée par le feu le 21 février 1930 à Tunis. Sa dépouille repose dans le cimetière du Borgel. Chanteuse, danseuse

[Interview] Tafarrod, ou comment la peinture s’invite partout !

Se présentant comme un projet artistique multiforme dont le but est de mettre en valeur la richesse de la diversité, montrer l’importance du mélange tout en donnant du sens à l’harmonie de l’unité, Tafarrod est un projet créateur fonctionnant surtout en ligne qui veut, par la peinture, « trouver le chemin de la différence »

Karim Jabbari : « La calligraphie apprend à vivre profondément la vertu de la patience »

Karim Jabbari, 42 ans, s’illustre sur la scène artistique internationale par une maîtrise somptueuse de l’art de la calligraphie. Né à Kasserine où il a suivi ses études primaires avant de partir au lycée pilote du Kef, il a développé dès son plus jeune âge un amour rêveur et passionnel pour la « belle écriture

Interview avec Mohamed Bouslama, chef d’orchestre de l’OST

Il a dirigé l’orchestre symphonique tunisien (OST) tout au long de la saison 2018-2019 avant d’en reprendre les rênes ce mois-ci, Mohamed Bouslama a fait de la finesse de la musique classique occidentale une pierre angulaire pour cet orchestre dont le public est de plus en plus friand. A 31 ans, le directeur artistique de

[Ces Tunisiennes qui font l’histoire] Sophonisbe, reine numide au destin tragique

Portrait de Sophonisbe par le Tintoret

Elle a inspiré nombre de poètes et de compositeurs de musique classique, suscité émoi et fascination à son époque et au cours des siècles qui ont suivi… Il s’agit de la reine Sophonisbe, née à Carthage au troisième siècle avant notre ère (235 avant J. -C.) et morte à Cirta (cœur historique de Constantine, en

Musique et confinement font-ils bon ménage ?

Le violoniste Youssef Brini s'est associé à Lilia Ben Chikha, soprano, Maram Bouhbel, mezzo soprano, Krystyna Misiukiewicz, hautboïste (joueuse de hautbois), Youssef Messaoudi à la clarinette et Antoine Berquet, dont l'instrument est le basson, pour interpréter magnifiquement Le Duo des fleurs, grand duetto lyrique pour soprano-mezzo-soprano et orchestre symphonique, issu de l'opéra Lakmé, du compositeur français Léo Delibes. Un morceau joué en ligne par des musiciens confinés ! Photo : Capture d'écran YouTube

Comment, en cette période difficile d’isolement, les artistes peuvent-ils continuer à proposer à leur public des bribes de leur travail créateur ? Comment font-ils pour continuer à se nourrir de leur passion ? Ce sont les questions que nous avons posées à Emira Dakhlia, chanteuse tuniso-russe, chef de chœur de l’Orchestre symphonique tunisien, et Youssef

Béchir Garbouj : « Le confinement me donne du répit ! »

Image : Editions Déméter

Cette période inédite d’isolement social auquel est appelée une bonne moitié de la planète, bien qu’elle plonge dans une extrême précarité des pans entiers de la population vivant de boulots journaliers, peut aussi être porteuse d’une inspiration lumineuse. Du moins, chez certains artistes ! L’écrivain Béchir Garbouj, romancier, auteur notamment de Passe l’intrus (Prix Comar

Tin Hinan : l’éthique au cœur de la maroquinerie

De plus en plus connue pour l’originalité de ses sacs en cuir épais d’excellente qualité, Tin Hinan est surtout un projet portant des valeurs assez rarement mises en valeur en Tunisie : respect de l’environnement, fort intérêt pour le recyclage et l’éthique et conviction profonde qu’il n’est plus possible aujourd’hui de fuir la responsabilité écologique