CHANTIER ANONYME DU BELVÉDÈRE : DES ACTIVISTES CITOYENS MENENT L’ENQUETE ET APPELLENT...

CHANTIER ANONYME DU BELVÉDÈRE : DES ACTIVISTES CITOYENS MENENT L’ENQUETE ET APPELLENT A LA VIGILANCE

0
PARTAGER

Une activité mystérieuse serait en cours au parc du Belvédère. Des informations circulent, des bruits et autres rumeurs courent sur les réseaux sociaux …La page Facebook du groupe citoyen « On a été embêté pour vous- بكل سلوك تتبدل العقلية » a diffusé un certain nombre de photos sur un « chantier anonyme » sur le plateau du Belvédère. Pas d’informations supplémentaires, pas de signalisation. D’où l’aspect mystérieux de la chose…
D’après Dr Néziha Gouider, activiste de la société civile et fondatrice du « Collectif des citoyens de Tunisie », actif sur plusieurs questions relatives à la protection de l’environnement ou à la sauvegarde du patrimoine, et qui est d’ailleurs à l’origine de la création de cette page Facebook, révèle sur le blog de son association que « le chantier est imputé au ministère de l’Equipement qui érige un mât de 63 mètres, pour un drapeau géant visible de partout dans la capitale. »
Les spéculations sont allées bon train, de ceux qui craignaient que ce chantier ne défigure le parc, ou ne crée des nuisances pour les animaux, ou de ceux qui pensaient qu’il s’agissait peut-être d’une antenne de télécommunications, tant de choses qui préoccupent le citoyen tunisien soucieux de la sauvegarde de son patrimoine naturel ou culturel.
De nombreuses initiatives citoyennes, à l’instar de celle lancée par Néziha Gouider, « On a été embêté pour vus », ou « winou el trottoir », ou encore les « L’association des amis du Belvédère », dont le travail citoyen a été remarquable ces derniers mois, s’interrogent depuis le 22 février sur la pertinence d’un tel chantier : pourquoi n’y a-t-il pas de signalisation ? Quelle serait l’utilité d’un tel projet ? N’est-il pas coûteux ? Autant de questions témoignent du souci de nombreux citoyens tunisiens d’être au courant pour pouvoir exprimer leur opinion, surtout lorsque cela touche des éléments du patrimoine naturel comme le parc du Belvédère qui d’ailleurs, souffre d’un certain nombre de lacunes structurelles et de négligences.
Dr NézihaGouider témoigne : « Inquiets, nous essayons de voir le dossier de ce monument , la Constitution, dans ses articles 31 et 32, garantissant au citoyen le droit d’accès à l’information.Résultat: Pas de dossier consultable sur ce chantier. Nulle part. Ni sur le WEB ni dans les administrations. »

Cette non-transparence constitue une source supplémentaire d’inquiétudes. C’est ainsi qu’à la manière d’un Sherlock Holmes, ces militants patriotes mènent leur petite enquête : par hasard (ou presque), ils découvrent le jour où a été organisée une mobilisation pour le parc du Belvédère que ce chantier est doncle projet de monument national commandé, en urgence, par le Premier Ministère, dont l’inauguration est prévue pour le 20 mars, jour de la fête nationale. Mais aucune autre information ne circule à ce sujet.
Beaucoup de zones d’ombre planent tout de même : la durée très courte du chantier (1 mois), l’absence de dossier consultable par le contribuable, risque d’altération écologique et du paysage.
Les réactions fusent : pour les militants, il y a des règlementations à suivre lorsqu’un chantier est programmé et mis en œuvre, même si c’est une demande émanant du Premier Ministère. De plus, ils dénoncent la rapidité, voire l’urgence dans laquelle ce projet se monte : la beauté et la grandeur d’une nation se voit plus dans les volontés de restauration des grands monuments historiques que dans les intentions d’en construire d’autres, il y a des priorités, affirmeNézihaGouider sur le blog de son association. Aussi, les jeunes militants veulent prévenir du risque que ce monument ne devienne finalement autre chose que ce qui est annoncé.
C’est pourquoi NézihaGouiderainsi que d’autres activistes de nombreuses associations en appellent à la vigilance des citoyens tunisiens et en appellent au respect des lois, de LA loi pour tous et par tous. Ils invitent également à cerner les priorités pour le développement du pays, l’utilisation des deniers publics et l’implication du contribuable, et le respect d’un certain civisme.
En ce sens, l’association des amis du Belvédère a publié un communiqué sur les réseaux sociaux, qui traduit la position générale des activistes citoyens au sujet de ce projet, le voici :

Association des Amis du Belvédère (publication communiqué Facebook)
Cher(e)s Membres, Adhérent(e)s et Ami(e)s du Belvédère.
Pour plus de précisions concernant la position de l’AAB, vis à vis du projet d’implantation du drapeau national au sommet du plateau, nous vous communiquons ci-dessous les principaux points que nous avons soulevé dans le courrier, signé par l’ensemble des membres du bureau exécutif et adressé au Ministre de l’équipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire le Mardi 7 Février 2017:
1°. Prendre en compte le processus de classement du parc du Belvédère comme site culturel en précisant que ce dossier a reçu un avis favorable de la part de la commission nationale du patrimoine depuis les mois de décembre 2015.
2°. Ne pas perturber l’environnement naturel du site notamment son couvert végétal ainsi que le système d’irrigation
3°. Ne pas changer les pistes d’accès au plateau ;
4°. N’autoriser aucune autre implantation susceptible d’altérer le paysage ou de défigurer le site ;
5°. N’utiliser d’aucune manière que ce soit le mât du drapeau qui sera dressé pour fixer des équipements de télécommunication sachant que notre association a auparavant énergiquement bloquer des tentatives de ce genre et refuser des offres dans ce sens ;
6°. Ne pas utiliser des éclairages qui risquent de perturber la vie nocturne des animaux sauvages du parc ;
7°. L’Association des Amis du Belvédère demande une copie du dossier technique du projet afin de suivre, avec les différents intervenants, toutes les étapes de mise en place du drapeau en cohérence avec les points soulevés ci-dessus et les normes exigées.
PS : nous avons demandé aujourd’hui même au chargé du dossier et responsable du chantier du ministère de l’équipement de dresser un panneau d’information destiné au public et comportant toutes les données susceptibles d’éclairer les visiteurs du parc sur le déroulement de cette opération.

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire