FDS
Des membres des Forces démocratiques syriennes (FDS) et des soldats américains (G) se rassemblent sur le champ pétrolifère d’al-Tanak, près d’Abou Kamal à Deir ez-Zor, le 1er mai 2018. ©AFP

Combats entre les FDS et l’EI dans l’est de la Syrie

De violents affrontements, opposant des jihadistes de l’Etat islamique (EI) aux FDS (Forces démocratiques syriennes), des forces arabo-kurdes en lutte contre l’EI et soutenues par les Etats-Unis, ont fait dans l’est de la Syrie plusieurs dizaines de morts parmi les civils et les combattants au cours des deux derniers jours, a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). Avec l’aide d’avions américains et d’éléments des forces spéciales américaines, les FDS affrontent les derniers réduits des jihadistes dans une enclave située près de la frontière irakienne.

Les FDS ont reconquis des positions qu’elles avaient perdues au cours d’attaques de l’EI ces derniers jours, a indiqué l’OSDH. Dimanche, des combats ont éclaté sur la rive orientale de l’Euphrate. « Les FDS ont récupéré beaucoup de territoire perdu l’autre jour », a déclaré à Reuters le colonel Sean Ryan, porte-parole de la coalition internationale sous commandement américain. « Les deux camps ont subi des pertes. »

Les forces de sécurité irakiennes surveillent la frontière de façon à ce que les jihadistes de l’EI ne s’échappent pas en passant en Irak, a-t-il ajouté. Les FDS, qui comptent en leur sein les milices kurdes YPG, ont pris aux jihadistes de vastes zones du nord et de l’est de la Syrie, où sont désormais stationnés 2000 militaires américains.

L’agence de presse officielle syrienne SANA rapporte pour sa part que des avions de la coalition internationale ont tué 14 personnes lors d’« un nouveau massacre » dans la localité d’Al Chaafa.

 

Les frappes aériennes ont fait vingt autres morts, dont neuf enfants, dans une ville voisine, Hadjin, écrit également l’agence syrienne. L’OSDH parle pour les deux derniers jours d’un bilan provisoire d’au moins 31 civils tués dans les affrontements, ainsi que de 50 morts dans les rangs des jihadistes de l’EI et de 79 dans ceux des combattants des FDS.

N.B., avec agences

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer