Les missiles envoyés dans la nuit par l'Iran scintillent dans le ciel irakien (capture d'écran d'une chaîne de télévision iranienne). Photo : AFP

Conflit Iran-Etats-Unis : une dangereuse escalade

Le monde se réveille aujourd’hui avec la crainte d’une dangereuse escalade. La mort du général Ghassem Soleimani, numéro deux iranien tué vendredi 3 janvier sur ordre de Donald Trump dans un raid américain à Bagdad (Irak), risque fort de bouleverser dangereusement la région. L’Iran a riposté ce mercredi en tirant des missiles contre deux bases abritant des soldats américains en Irak.

Donald Trump va s’exprimer à 17h sur les tensions entre son pays et l’Iran depuis maintenant plusieurs jours en Irak.

« Il a été clairement prouvé que nous ne battons pas en retraite devant l’Amérique », a déclaré mercredi le président iranien Hassan Rohani. « L’Otan exhorte l’Iran à s’abstenir de toute nouvelle violence », a pour sa part affirmé Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’OTAN, sur son compte Twitter.

Le chef du Parlement irakien a dénoncé mercredi « une violation iranienne de la souveraineté irakienne », après ce tir par Téhéran de 22 missiles sur des bases irakiennes abritant des soldats américains. « Nous condamnons la violation iranienne de la souveraineté irakienne aujourd’hui à l’aube, nous confirmons notre refus absolu que les parties en conflit utilisent l’arène irakienne pour régler leurs comptes », indique dans un communiqué Mohammed al-Halboussi, ancien gouverneur de la province sunnite d’Anbar, où la base d’Aïn al-Assad a été frappée.

Les autorités irakiennes ont annoncé mercredi avoir été informées par l’Iran que des raids allaient être menés sur le sol irakien, affirmant que « quasi simultanément, les Américains appelaient pour signaler qu’ils étaient attaqués alors que Téhéran tirait 22 missiles sur des bases irakiennes utilisées par l’armée américaine », indique LCI.

« Mercredi après minuit, nous avons reçu un message verbal officiel de la République islamique d’Iran indiquant que la riposte à l’assassinat du martyr Qassem Soleimani commençait ou allait commencer sous peu et que les frappes se limiteraient aux zones où l’armée américaine est présente en Irak sans plus de détails sur les localisations », a indiqué le bureau du Premier ministre démissionnaire Adel Abdel Mahdi. « Quasiment au même moment, les Américains nous appelaient alors que les missiles s’abattaient sur les sections américaines des bases d’Aïn al-Assad et d’Erbil », poursuit le communiqué.

https://twitter.com/TF1LeJT/status/1214799494799384581?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.lci.fr%2Finternational%2Fen-direct-l-iran-tire-sur-des-bases-us-khamenei-se-rejouit-d-une-gifle-en-pleine-face-la-communaute-internationale-s-inquiete-2141831.html

Un conflit qui risque non seulement de provoquer une escalade de tensions dans la région mais également de faire intervenir d’autres acteurs. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a ainsi prévenu mercredi l’Iran qu’Israël répondrait de manière « retentissante » en cas d’attaque contre l’Etat hébreu. « Quiconque nous attaque recevra une riposte retentissante », a martelé Netanyahou. Dimanche, à Téhéran, en pleine escalade verbale à la suite de la frappe américaine qui a tué le général, un haut responsable iranien avait notamment menacé de réduire des villes israéliennes en « poussière » si l’Amérique prenait « la moindre mesure après notre riposte militaire » à l’assassinat de Soleimani.

L’Allemagne condamne « le plus fermement l’agression » de l’Iran qui a tiré des missiles sur des bases abritant des soldats américains en Irak, a indiqué mercredi la ministre allemande de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer. «Il s’avère maintenant décisif que nous ne laissions pas cette spirale croître encore», a-t-elle souligné sur la chaîne de télévision publique ARD, précisant qu’il appartenait « avant tout aux Iraniens de ne pas provoquer de nouvelle escalade ».

N.B., avec LCI

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer