Le masque conçu par l’entrprise Isinnova. Photo : www.isinnova.it

Coronavirus : les masques de plongée à la rescousse ?

Le ministère de la Santé a annoncé mardi sur sa page officielle que 25 nouveaux cas confirmés d’infection au nouveau coronavirus ont été signalés en Tunisie sur un total de 124 nouveaux tests effectués, portant le nombre total à 114 (74 cas importés et 39 domestiques) sur un total de 1211 tests effectués. Dans ce contexte, et devant l’incapacité des hôpitaux à mobiliser des équipements déjà utilisés, des médecins ont appelé à collecter des masques de plongée, procédé qui semble pouvoir être efficace, la société italienne Isinnova ayant déjà commencer à transformer des masques de plongée de marque Decathlon en respirateurs.

بـــــــــــــــــــــــــــــــلاغالوضع الوبائي اليومي لفيروس الكورونا COVID-19 بتونستسجيل 25 حالة جديدةتعلم وزارة…

Publiée par ‎Ministère de la santé وزارة الصحة‎ sur Mardi 24 mars 2020

Selon le ministère, le gouvernorat de Tunis compte le plus grand nombre de contaminations au Covid-19 avec 34 cas confirmés. Suit le gouvernorat d’Ariana (20), Ben Arous (12), Médenine (09), Tataouine (06), Sousse (06) , Monastir (07), Sfax (05), Mahdia (03), Kairouan (02) et Bizerte (03).

Sur le nombre total de cas confirmés, un patient est à présent guéri et 11 autres sont hospitalisés. Le nombre total de morts à ce jour est de trois (un à Sfax, un à Sousse et un à l’Ariana), a précisé le ministère. Afin de mieux lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, le ministère souligne « la nécessité de se conformer aux mesures de prévention de la propagation du virus grâce à un confinement total et aux recommandations émises par les autorités sanitaires en matière d’hygiène ».

Les médecins se mobilisent et appellent à la collecte de masques de plongée

Des médecins ont lancé un appel à la collecte de masques de plongée et sont parvenus à en recueillir 39 jusqu’ici. Les magasins Decathlon  de toute la Tunisie sont ainsi appelés à faire preuve de « solidarité » en ces moments de crise.

Appel lancé par des médecins ⚠️ !!!Un masque de plongée = فرش إنعاش 🙏En quelques jours on a collecté + que 60 masques…

Publiée par Oumayma Labidi sur Lundi 23 mars 2020

Une publication sur le réseau social Facebook a même indiqué que le « docteur Doghri de l’hôpital Habib Thameur de Tunis dont le numéro de portable est le 94 370 281 » était la personne à contacter en priorité. Les masques de plongée peuvent être utilisés lorsqu’ils sont branchés sur des respirateurs de réanimation en ventilation non invasive, indique encore l’appel à la collecte. Ce procédé, qui semble être sur le point d’être adopté en Italie, semble en effet pouvoir fonctionner d’une manière particulièrement efficace.

Courrier International rapporte ainsi qu’une entreprise italienne avait commencé à transformer des masques de plongée en respirateurs afin de remédier à la pénurie d’équipements dans les établissements hospitaliers. Il s’agit de la société Isinnova, qui « s’emploie à transformer des masques de plongée de marque Decathlon en respirateurs. La protection civile de la province de Brescia, dans le nord du pays, en a déjà commandé 500 exemplaires », précise le journal.

Le journal italien Corriere della Sera souligne que « l’idée a d’abord germé dans l’esprit d’un ancien médecin chef, Renato Favero, de l’hôpital de Gardone Vol Trompia, dans la province de Brescia ». « Une idée aussi simple que géniale », souligne aussi le quotidien milanais, qui précise que les « connexions entre les masques et les tubes hospitaliers sont réalisées par impression 3D ». Le site Web Trust My Science indique pour sa part que « la valve de raccordement et le tube, imprimables via l’impression 3D, peuvent être créés rapidement et à moindres coûts, le plan de conception ayant été mis à libre disposition par les inventeurs ».

Un prototype à n’utiliser qu’en situation d’urgence

Le dispositif innovant a déjà été testé à l’hôpital de Chiari. Il a été connecté au respirateur, et a correctement fonctionné. « L’hôpital était enthousiaste et a décidé de tester le dispositif sur un patient. Ce test a également réussi. Cependant, les inventeurs soulignent que ni le masque ni le raccord ne sont certifiés, et leur utilisation n’est recommandée qu’en situation d’urgence », ajoute encore Trust My Science.

 

N.B.

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer