Décès de Radhia Mestiri : une pionnière s’en va

Décès de Radhia Mestiri : une pionnière s’en va

0
PARTAGER

C’est avec une immense tristesse et une grande affliction que l’Association tunisienne des anciens ambassadeurs et consuls généraux fait part du décès survenu lundi 17 juillet 2017 du décès de l’ancienne ambassadeur Radhia Mestiri, membre de son comité directeur.
Née le 2 septembre 1936, la disparue a été parmi les premiers à rejoindre la diplomatie tunisienne lors de la création du ministère des affaires étrangères. Elle a été la pionnière des diplomates femmes au sein du département. Lors de l’adhésion de la Tunisie à l’Organisation des Nations Unies en novembre 1956, Habib Bourguiba, alors président du Conseil, ministre de la défense et des affaires étrangères a tenu à ce qu’elle fasse partie de la délégation tunisienne qu’il préside à l’Assemblée générale de l’ONU. La présence d’une femme belle et élégante pour la première fois au sein d’une délégation arabe a fait sensation au Palais de verre de Manhattan. L’image de la Tunisie nouvelle est ainsi portée au firmament. Cette présence n’était pas fortuite. Bourguiba qui venait de faire adopter le Code du Statut personnel voulait montrer le visage radieux de la Tunisie où la femme devait occuper une place de choix.

Radhia Mestiri a fait toute sa carrière au sein du ministère des affaires étrangères. Elle a gravi tous les échelons et rempli des fonctions éminentes à l’administration centrale ou dans des postes à l’étranger. Sa consécration sera sa nomination comme ambassadeur de Tunisie au Sénégal. Dès la constitution de l’ATACCG elle avait été un membre actif et avait fait partie de son bureau directeur. Elle était également membre du bureau directeur de l’Association Tunisie-Nations Unies.

En ces douloureuses circonstances, nous présentons nos chaleureuses condoléances à ses proches, à sa famille et à ses collègues, priant Dieu Tout Puissant de leur accorder patience et réconfort et d’accueillir la défunte dans son Eternel Paradis.

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire