© SAUL LOEB / AFP

Etats-Unis : Les démocrates exigent la publication du rapport Mueller « complet »

Le procureur général des Etats-Unis Bill Barr a publié dimanche un condensé de quatre pages du rapport du procureur spécial Robert Mueller dans lequel il écarte toute collusion entre la campagne de Donald Trump en 2016 et la Russie. Mais le rapport dans son intégralité reste pour l’heure confidentiel.

Les démocrates du Congrès ont exigé dimanche soir la publication du rapport « complet » du procureur spécial Robert Mueller, estimant que le procureur général des Etats-Unis qui en a diffusé un résumé n’est pas « un observateur neutre ». Les démocrates estiment que sur la question tant débattue d’une potentielle entrave à la justice de la part de Donald Trump, le procureur spécial Robert Mueller n’a pas émis de conclusion définitive.

« La lettre du procureur général Barr pose autant de questions qu’elle apporte de réponses », ont ainsi écrit la présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, et le chef des démocrates au Sénat, Chuck Schumer. « Il est urgent que le rapport complet et tous les documents associés soient rendus public », ajoutent-ils, affirmant que Robert Mueller ne disculpe pas Donald Trump sur la question de l’entrave à la justice.

Pour Pete Buttigieg, maire de la ville de South Bend (Indiana) et candidat aux primaires démocrates pour la présidentielle, malgré l’importance du document, sa famille politique ne doit pas pour autant perdre de vue l’échéance de novembre 2020. « Il est possible que la seule réponse possible soit une procédure de destitution, mais, pour moi, la façon la plus claire de mettre fin au trumpisme est de le battre de manière massive dans les urnes », a-t-il expliqué.

Trump à l’aise avec la publication complète du rapport Mueller

Le président américain Donald Trump n’a « aucun problème » avec la publication du rapport intégral, a assuré lundi la Maison Blanche. « Je pense que le président n’a aucun problème avec cela. Il est plus qu’heureux que tout ce qui touche à cette question soit rendu public, car il sait exactement ce qui est arrivé et ce qui n’est pas arrivé, et franchement, toute l’Amérique le sait aussi désormais », a déclaré sur NBC la porte-parole de l’exécutif, Sarah Huckabee Sanders.

Bill Barr, premier destinataire du rapport d’enquête, a conclu de son côté que le document, qu’il a examiné entre vendredi et dimanche selon l’AFP, ne mentionnait aucun « délit susceptible d’entraîner des poursuites judiciaires sur le fondement de l’entrave à la justice ».

Les Américains « savent qu’il n’y a pas eu de collusion, qu’il n’y a pas eu d’entrave à la justice, et que le président est complètement et totalement disculpé », a de son côté insisté ce matin Sarah Huckabee Sanders sur NBC. Elle évoque sur son compte Twitter un « grand jour pour l’Amérique » après deux ans « d’hystérie violente anti-Trump ».

« Immense succès pour Donald Trump »

Plusieurs médias américains affirment qu’il s’agit d’une victoire pour le président américain. Pour Vox, « il est évident que la lettre de M. Barr est un immense succès pour le président Trump » : elle lui permet en effet « de crier victoire » et « cette interprétation va dominer l’actualité dans les prochains jours, voire les prochaines semaines » en ne manquant pas de « démoraliser les démocrates » et de « renforcer les républicains », ajoute Vox.

Le New York Times livre la même analyse, estimant que la journée de dimanche aura été pour le chef de la Maison Blanche « la meilleure de son mandat ». Les conclusions du rapport effacent « le nuage le plus sombre et le plus menaçant qui planait au-dessus de sa présidence ». Le président américain sera selon le New York Times renforcé dans les prochains rendez-vous politiques, y compris sa campagne présidentielle pour sa réélection.

La chaîne américaine Fox News souligne elle aussi « la totale victoire de M. Trump » et évoque la volonté des alliés du chef d’Etat américain d’ouvrir à leur tour, avec le même « enthousiasme », une enquête approfondie pour connaître l’origine de cette « chasse aux sorcières » et déterminer « d’où elle est provenue », « qui l’a initiée » et qui l’a payée ».

N.B.

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer