Déploiement prochain d’ une force internationale anti-terroriste dans la région du Sahel

Déploiement prochain d’ une force internationale anti-terroriste dans la région du Sahel

0
PARTAGER

Malgré la désapprobation initiale des Etats-Unis, le conseil de sécurité de l’ONU a fini par adopté à l’unanimité la décision d’envoyer une force militaire anti-terroriste dans la région du Sahel.

En effet, à New-York, un accord entre Paris et Washington la veille du vote a permis d’obtenir l’approbation des USA et officialiser le déploiement d’une force armée. A noter que le texte était initialement proposé par la France dont l’ambassadeur aux Nations-Unies, François Delattre, a déclaré à l’issue du vote: « La France salue l’adoption à l’unanimité de la résolution 2359. Par ce texte important, à plusieurs égards, un texte fondateur, le Conseil exprime son plein appui à la force conjointe mise en place par le G5 Sahel afin de lutter contre la menace terroriste à laquelle ils font face et qui ne connaît pas de frontières ».

Sur le terrain, cette décision permettra d’appuyer les efforts des cinq pays composant le G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger,Tchad) dans leur lutte commune contre les troupes extrémistes composées de plusieurs nationalités. L’Union Européenne a déjà consacré 56 millions de dollars à la cause et la France participe avec 4000 de ses soldats dans l’opération Barkhane depuis 2013, sans pour autant parvenir à maîtriser le danger terroriste dans la région.

Selon Africannews.com, la terreur continue à sévir dans le Sahel depuis des années, ce qui a poussé le G5 à former des unités spéciales en vue de les déployer dans les zones les plus dangereuses. Un tel projet suppose l’aide de la communauté internationale, financière et logistique. Les Etats-Unis, étaient contre ce projet, entre-autres, parce qu’ils comptent réduire leur contribution dans les opérations de maintien de la paix menées par l’ONU. Leur participation à hauteur de 28.5% (la plus importante parmi tous les pays contributeurs) commence à « peser lourd » surtout quand on sait que le budget total de maintien de la paix est de 7.9 milliards de dollars.

Les négociations avec la France et une modification du texte initial ont toutefois fini par amener les Etats-Unis à adopter la résolution internationale.

N.B

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire