Médenine

Des réfugiés protestent contre leurs conditions de séjour à Médenine

Des réfugiés, des migrants et des demandeurs d’asile ont quitté leur lieu d’hébergement à Médenine jeudi matin, pour protester contre les conditions précaires de leur séjour et la difficulté de leur intégration dans la communauté qui les rejette selon eux a apporté une dépêche émanant de l’Agence TAP.
Le groupe de protestataires choisi de se rendre à pied à Zarzis, à 70 kilomètres de Médenine, pour y rencontrer le bureau du HCR et faire pression sur les fonctionnaires pour les aider à trouver une solution à leur situation difficile après une longue attente, d’autant plus que leurs centres d’hébergement sont devenus surpeuplés, dormant parfois même dans les toilettes, et autres conditions qui ne respectent pas la dignité humaine, selon leurs déclarations.
Les manifestants, principalement de nationalités africaines, ont affirmé que le retour en Libye était préférable à cette situation difficile à moins que le HCR ne n’améliore leurs conditions. Ils ont affirmé qu’ils ne supportaient plus les conditions de vie dans le centre d’hébergement, sans possibilité d’emploi et sans revenus dont une partie était envoyée à leurs familles avant de quitter la Libye.
Après avoir été rassurés de rendre visite au représentant du HCR au début de la semaine prochain, les migrants et réfugiés ont été persuadés de retourner à leur lieu de résidence à Médenine, toujours selon la même dépêche.
Le chef de la branche régionale du Croissant-Rouge, Dr Monji Slim, partenaire du HCR en matière de prise en charge des réfugiés, a précisé que les abris pour cette catégorie de réfugiés et de demandeurs d’asile étaient surpeuplés, exigeant de trouver d’autres espaces pour les héberger dans d’autres zones afin d’atténuer la pression sur la ville de Médenine. Il a indiqué que leur rapatriement ou leur accueil reste du ressort du HCR, qui à son tour attend des offres de pays d’asile.
S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer