diplomates Français
AFP

Les diplomates Français arrêtés en Tunisie soutenaient le maréchal Haftar ?

Selon le site Middle East Eye, les 13 diplomates français arrêtés à la frontière tunisienne «ont apporté un soutien logistique aux forces de Khalifa Haftar dans son offensive contre Tripoli».

Ces affirmations, corroborées  par les copies des passeports de ces hommes âgés de 25 à 35 ans poseraient de sérieux doutes sur les intentions réelles de ces hommes.

«Interpellés alors qu’ils s’apprêtaient à entrer en Tunisie par le poste frontière de Ras Ajdir, à l’extrême nord-ouest de la Libye et à l’extrême sud-est de la Tunisie, ils avaient des armes et des munitions», avaient affirmés des responsables tunisiens.

Selon des rumeurs persistantes, la France soutient Haftar, qui s’est lancé début avril à l’assaut de la capitale, où siège le gouvernement dirigé par Fayez Al-Sarraj et reconnu par la communauté internationale.

Le site londonien spécialisé dans le Proche-Orient a relevé que “Paris a minimisé l’incident” et ce, par le biais de son ambassade à Tunis, ou la diplomatie française a expliqué que “ces hommes appartenaient à l’équipe de sécurité chargée d’‘assurer la sécurité de l’ambassadeur de France en Libye”.

Depuis le début de l’offensive contre Tripoli, plusieurs médias ont mis en avant des liens étroits entre la France et le maréchal Haftar. Le journal italien «La Repubblica» a signalé l’opposition de Paris à un communiqué européen commun contre le maréchal avant de révéler un voyage des proches du maréchal à Paris.

De plus, les allégations de soutien français à Haftar au moyen de déploiement de forces sur le terrain, sont potentiellement embarrassantes pour la France, surtout après le soutien de Paris au gouvernement légitime du Premier ministre Fayez Al-Sarraj et à la médiation de l’ONU…

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer