Dix passagers de l’Open Arms se sont jetés à l’eau,selon l’ONG

Dix des migrants recueillis par l’équipage de l’Open Arms, qui attendent depuis près de trois semaines l’autorisation de débarquer à Lampedusa, se sont jetés par dessus bord pour tenter de rallier l’île italienne à la nage, rapporte mardi l’organisation humanitaire espagnole, qui parle d’une situation « désespérée ».

Une centaine de personnes secourues au large de la Libye se trouvent depuis 19 jours sur le navire, explique Reuters. « L’Italie interdit l’accès à ses ports à tous les bateaux de secours privés, que Matteo Salvini, ministre de l’Intérieur et chef de file de la Ligue, parti d’extrême droite, considère comme les ‘taxis’ des passeurs. »

« Neuf personnes se sont jetées à l’eau pour essayer désespérément d’atteindre la côte de Lampedusa.Nos sauveteurs et les gardes-côtes italiens tentent de les secourir. La situation est incontrôlable », déplore Open Arms sur Twitter.

https://twitter.com/openarms_fund/status/1163772279697870848

L’organisation humanitaire avait auparavant signalé qu’un autre passager s’était jeté par dessus bord, vidéo à l’appui.On y voit un bateau des garde-côtes italiens lui barrer la route.

« Jour 19 : une nuit de panique et un homme à la mer. La nuit a commencé par une évacuation médicale urgente et, ce matin, un homme a sauté à l’eau pour essayer d’atteindre la terre ferme (…) La situation est désespérée », a écrit l’ONG sur Twitter. L’homme, de nationalité syrienne, a finalement été recueilli par les autorités italiennes, a précisé ensuite une porte-parole d’Open Arms.

Reuters indique que Madrid a proposé dimanche à l’équipage de « gagner le port espagnol le plus proche pour y débarquer, mais l’ONG a jugé que le voyage mettrait ‘en danger l’intégrité et la sécurité des passagers secourus et de l’équipage’ ».

Le gouvernement espagnol a en outre accusé lundi les autorités italiennes de violer le droit de la mer en s’opposant à l’accostage du navire, malgré l’accord de répartition de ses passagers que Rome a conclu la semaine dernière avec l’Espagne, la France, l’Allemagne, le Portugal,la Roumanie et le Luxembourg.

Avec Reuters

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer