Eclairer l’Europe à partir de la Tunisie, un projet ambitieux déposé officiellement...

Eclairer l’Europe à partir de la Tunisie, un projet ambitieux déposé officiellement auprès du Ministère Tunisien de l’Energie

0
PARTAGER

La société d’énergie privée basée au Royaume-Uni, TuNur Ltd, a officiellement déposé une demande auprès du ministère tunisien de l’énergie, des mines et des énergies renouvelables pour un projet ambitieux d’exportation solaire de 4,5GW.

Dans un communiqué, la firme a déclaré que le projet, qui sera situé dans le complexe solaire nouvellement établi dans le désert du sud-ouest de la Tunisie (près de Réjim Maâtoug, gouvernorat de Kébili), se développera pour inclure des programmes de développement local avec la participation industrielle tunisienne dans la chaîne d’approvisionnement.

« Une partie de la production sera disponible pour la consommation locale et nationale, au gré du gouvernement tunisien », a mentionné le communiqué.
De son côté, le site esi-africa.com a rapporté que l’énergie générée sera suffisante pour alimenter au delà de 5 millions de maisons européennes ou de 7 millions de véhicules électriques.

L’entreprise explique que trois systèmes de câbles sous-marins HVDC sont en développement, ce qui permettra le transport de l’électricité vers l’Europe et la limitation au maximum des pertes possibles.

Le premier câble relierait la Tunisie et Malte, car Malte est déjà reliée au réseau européen, et cette connexion contribuera à renforcer la position de Malte en tant que centre énergétique au cœur de la Méditerranée. Bien évidemment, l’existence du réseau européen facilitera considérablement la tâche et réduira le temps de réalisation.

Le deuxième système de câblage relierait la Tunisie au centre de l’Italie, avec un point d’attelage au nord de Rome. Ce système est en cours de développement depuis plusieurs années et est actuellement évalué comme un projet d’intérêt commun par l’UE, selonTuNur.
En plus de ces systèmes en cours de développement, on étudie la possibilité d’établir un troisième système de câblodistribution qui devrait relier la Tunisie directement au sud de la France.

Dans ce contexte, Kevin Sara, PDG de TuNur a déclaré: « Le site du Sahara reçoit deux fois plus d’énergie solaire par rapport aux sites existant en Europe centrale, donc, pour le même investissement, nous pouvons produire deux fois plus d’électricité ».

Il a ajouté : «Nous serons toujours un producteur à faible coût, avec les coûts de transmission qui sont pris en compte».
De son côté, Mohamed Larbi Ben Said, président du conseil de gestion des terres collectives El Ghrib et propriétaire du terrain que TuNurdevrait louer pour le projet, a affirmé: «Ce projet apporte le développement économique nécessaire à notre région et à notre communauté ; il donne une vraie valeur à des terres quasi-désertiques. Nous sommes très heureux de contribuer à ce projet tunisien d’envergure dans le secteur du développement durable ».

Notons enfin que ce projet est en accord avec les objectifs européens à long-terme dans le secteur de l’énergie, cherchant à réduire la dépendance des sources polluantes et remplacer les anciennes centrales nucléaires à risque par des centrales d’énergies vertes. En Tunisie, le projet de TuNur concorde avec la loi n°12 adoptée en 2015 et qui incite à la production de l’électricité à partir des énergies renouvelables.

N.B

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire