Une-diplomatie-pour-la-paix-dans-le-monde-et-le-développement-national

Editorial :Célébration de la journée nationale de la diplomatie

Il est heureux de constater que la diplomatie tunisienne a désormais sa journée dont la célébration, le 03 mai de tous les ans, offre l’occasion de passer en revue les réalisations de cet important aspect de la souveraineté nationale. Cette année, le Ministère des Affaires Etrangères, l’un des principaux instruments de cette souveraineté, aura achevé soixante-deux ans de son existence depuis la date de la publication du Décret le rétablissant parmi les institutions de l’Etat tunisien indépendant.
Le Ministère des Affaires Etrangères a été tout au long de cette période un récepteur privilégié de compétences tunisiennes, partant d’éléments formés à l’école du mouvement national et arrivant aux diplômés des meilleures institutions universitaires. Leurs horizons étaient différents mais leur attachement à la Tunisie et leur détermination à rehausser sa place parmi les nations étaient égaux et sans aucune concession. Le documentaire, manifestement alimenté d’informations fournies par les services de ce département et diffusé par la télévision nationale tunisienne dans la soirée du 02 mai a honoré une grande partie des générations de précurseurs et a permis aux tunisiens de faire connaissance avec les nouvelles générations, y compris celle, très prometteuse, actuellement en formation à l’Institut diplomatique du Ministère .Mais, pourquoi avoir tu l’apport des diplomates qui, dans les postes diplomatiques et consulaires, proches et lointains,oeuvrent tous les jours et dans des conditions souvent difficiles à défendre les intérêts de notre pays ?Pourquoi avoir occulté un pan entier de l’histoire de la diplomatie tunisienne avec ses hommes et ses femmes qui n’ont pas démérité de la Tunisie ? Quand allons-nous comprendre qu’un diplomate est avant tout un avocat de son pays à l’étranger et non pas celui d’un régime ou d’un gouvernement donné ?
De surcroit,comme il aurait été digne de voir la réunion de famille qui a été organisée à cette occasion englober ceux qui ne sont plus en exercice mais qui auraient été honorés de pouvoir renouer avec la période d’activité diplomatique l’espace d’une brève rencontre ! Du reste ces anciens diplomates ont constitué pas moins de quatre Associations différentes qui produisent des études et organisent des conférences périodiques sur des sujets d’intérêt pour la diplomatie tunisienne. Avons-nous vraiment su tirer bénéfice de ce travail bénévole en mettant à profit l’expérience accumulée de dizaines d’anciens hauts responsables qui ont contribué aux années de gloire de la diplomatie tunisienne ?
La diplomatie tunisienne a la particularité d’avoir agi dans la continuité depuis que le Leader Habib Bourguiba a établi ses grands principes et ses fondements. Hier comme aujourd’hui elle a fait face avec discernement aux variables de la situation internationale et aux péripéties de la vie politique intérieure et a ainsi su préserver pour notre pays l’amitié et le respect des autres et un niveau honorable de coopération avec l’étranger. Cette performance est celle de l’ensemble des intervenants à travers l’histoire récente de notre pays. Nous devons tous respecter notre mémoire collective et nul ne peut et ne doit essayer d’en tirer une reconnaissance particulière !

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer