Emirats Arabes Unis
Aux Emirats arabes unis, le « Gender Balance Index Awards » a été crée pour encourager la présence des femmes dans les ministères. Le prix vient d’être décerné à quatre lauréats, des hommes/lemuslimpost.com.

Emirats Arabes Unis. Un prix pour l’égalité entre les sexes décerné… à des hommes

Il s’agit d’une récompense visant à encourager la présence des femmes au sein des ministères, mais elle est devenue un objet de moqueries de la part des internautes, qui n’ont pas hésité à ridiculiser les autorités émiraties pour n’avoir choisi que des lauréats de sexe masculin.

Aux Emirats arabes unis, un prix a été créé pour récompenser les progrès politiques réalisés en matière d’égalité des sexes dans le milieu du travail et notamment au sein des départements ministériels. Mais le quotidien anglais The Guardian précise que si quatre heureux lauréats se sont illustrés lors de la deuxième édition du prix, ces derniers ne comptent parmi eux que des hommes.

Les prix ont en effet été attribués au ministère des Finances, à l’Autorité fédérale de la compétitivité et de la statistique et au ministère des Ressources humaines, qui étaient tous représentés par des hommes. Lors de cette cérémonie, c’est Mohammed ben Rachid Al-Maktoum, vice-président des Emirats et émir de Dubaï, qui a décerné médailles et certificats aux lauréats de ce prix, intitulé Gender Balance Index (prix de l’indice des inégalités de genre). Le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, le général Sheikh Saif bin Zayed al-Nahyan, a été reconnu comme « la meilleure personnalité oeuvrant en faveur de l’équilibre entre les sexes » à travers ses efforts visant à instaurer le congé de maternité dans l’armée des Emirats arabes unis, explique encore le quotidien britannique.

Mais « les autorités des Emirats arabes unis ont été tournées en ridicule », ajoute-t-il, citant plusieurs tweets ironiques publiés par des internautes étonnés, tels que « ouah, quelle ode à la diversité ! ». Le Conseil émirati pour l’égalité entre les sexes a néanmoins déclaré au Guardian que les récipiendaires des prix de 2018 « se trouvaient être des entités dirigées par des hommes », ajoutant que les femmes avaient reçu des prix l’an dernier.

Les Emirats en tête des pays du Golfe en matière d’égalité des sexes

Le journal britannique rappelle par ailleurs que les Emirats sont en tête des pays du Golfe dans le domaine de l’égalité des sexes, selon une étude du programme de développement des Nations unies datant de 2018. Celle-ci a notamment montré qu’« en 2015, 135 000 femmes émiraties étaient sur le marché du travail, contre 1000 seulement en 1975 » et que « 43 % des femmes ont désormais une licence, contre 23 % des hommes ».

Les récompenses de l’indice de l’équilibre entre les sexes des Emirats reconnaissent les progrès réalisés dans le secteur public au cours de la dernière année pour atteindre les objectifs de parité fixés par le gouvernement en 2015. « Nous sommes fiers du succès des femmes émiraties et leur rôle est essentiel pour l’avenir du pays, a déclaré dans un tweet le bureau de presse officiel de Dubaï. L’équilibre entre les sexes est devenu un pilier de nos institutions gouvernementales. »

Toutefois, selon des organismes de défense des droits humains, la discrimination fondée sur le sexe constitue toujours un problème récurrent aux Emirats, en particulier au sein du dispositif juridique, qui accorde la priorité aux droits des hommes en matière de statut familial et personnel, comme dans les domaines du mariage, du divorce et de la garde des enfants. La législation des Emirats autorise également la violence domestique tant que celle-ci ne dépasse pas les limites fixées par la loi islamique.

N.B.

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer