Les employés de deux ambassades françaises seraient liés à des mouvements terroristes

Les employés de deux ambassades françaises seraient liés à des mouvements terroristes

0
PARTAGER

Aux ambassades françaises à Doha et à Londres, les services de renseignements français ont repéré parmi les employés (qui n’ont pas d’ordinaire le statut diplomatique) des radicaux liés aux mouvements terroristes. Le Canard enchaîné a récemment révélé l’information en indiquant que les employés en question ont été écartés des chancelleries concernées.

Au lendemain de la Semaine des ambassadeurs lors de laquelle le président français a exposé les grandes lignes de la politique étrangère de son pays, l’existence de djihadistes parmi ces employés invite à revoir le système de recrutement au sein des ambassades françaises.
A Londres, il s’agit d’un responsable de l’intendance et ses employés radicalisés, recrutés pour des travaux de maintenance et ayant accès à certains locaux sensibles de l’Ambassade, qui aurait témoigné d’une «  sympathie déplacée » pour des personnalités impliquées dans le terrorisme. A Doha, il s’agit d’agents de sécurité ayant affiché clairement une proximité de mouvements pro-EI.

«  Il y a un vrai problème avec les agents locaux. Tu peux tomber sur de drôles de types», a commenté un diplomate français dans Le Canard Enchaîné. De son côté, la porte-parole du Quai d’Orsay a confié : «  Des mesures très fortes ont été prises. […] Les échanges avec les services locaux de renseignements avant d’habiliter des personnels locaux ont été intensifiés  ».

Notons enfin que le Ministre des Affaires étrangères ,Jean-Yves Le Drian,a annoncé l’obtention d’un budget de 67 millions d’euros pour renforcer le dispositif sécuritaire des représentations françaises à l’étranger.

N.B

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire