Bernie Sanders
Bernie Sanders lors de l'annonce de sa candidature à New York, le 19 février 2019. — Dennis Van Tine/STAR MAX/AP/SIPA

Etats-Unis : Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle 2020

Le sénateur de gauche Bernie Sanders a annoncé mardi qu’il briguerait l’investiture du Parti démocrate en vue de l’élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis.

https://twitter.com/seanhannity/status/1097883296405602304

Le sénateur de 77 ans avait perdu la bataille lors de l’investiture démocrate de 2016 au profit d’Hillary Clinton, « qu’il avait cependant poussée dans ses retranchements par un discours résolument ancré à gauche », rappelle l’agence Reuters. Lors des primaires, il l’avait emporté dans 23 Etats. « Notre campagne vise à mettre en place un gouvernement et une économie au service du plus grand nombre, pas d’une minorité », a-t-il notamment affirmé dans un courriel adressé mardi matin à ses partisans et cité par Reuters. « Ensemble, vous et moi, nous avons commencé dans la campagne de 2016 une révolution politique. Maintenant, il est temps d’accomplir cette révolution et de faire triompher les idées pour lesquelles nous nous sommes battus. » M. Sanders souhaite notamment la mise en place d’un système universel d’assurance santé et une hausse du salaire minimum. Son discours diffusé sur Twitter par ses partisans est particulièrement axé sur la nécessité d’opérer un revirement politique vers plus de justice économique, sociale et environnementale.

Sur la radio publique du Vermont (VPR), l’Etat qu’il représente au Sénat, il a assuré qu’il entreprendra une « campagne très différente » de la précédente. Son objectif est désormais d’empêcher la reconduction de Donald Trump au pouvoir. C’est « le président le plus dangereux de l’Histoire moderne de l’Amérique », a-t-il scandé. « L’occupant actuel de la Maison blanche est une honte pour notre pays », a-t-il dit sur les ondes de cette radio. « C’est un mythomane (…), il est raciste, sexiste, homophobe, xénophobe, il s’emploie à gagner de pauvres points sur la scène politique en essayant de cibler les minorités, les immigrés sans papiers. »

Mais Bernie Sanders, si les sondages lui donnent de bonnes chances de décrocher l’investiture démocrate en 2020, devra cependant affronter bien plus de candidats partageant sa sensibilité « progressiste », indique Reuters. L’agence de presse basée au Royaume-Uni ajoute que « son âge pourrait également constituer un obstacle, alors que des voix se font de plus en plus entendre au sein du Parti démocrate pour mettre en avant de nouvelles personnalités, notamment des femmes et des représentants des minorités. Les primaires et les « caucus » qui permettront de désigner le candidat démocrate débuteront en février 2020 dans l’Iowa ».

Bernie Sanders ancien maire de Burlington, dans le Vermont, a été élu à la Chambre des représentants en 1990. C’était le premier candidat indépendant élu à la Chambre depuis quarante ans. Elu au Sénat en 2006, il a toujours été réélu depuis lors.

N.B., avec Reuters

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer