militaires
© AP Photo / Karim Selmaoui

Exercices militaires conjoints entre les Etats-Unis, le Maroc et la Tunisie

Les Forces armées royales (FAR) marocaines et le Commandement des États-Unis pour l’Afrique ont débuté leur exercice annuel conjoint, vient de rapporter une dépêche des FAR, relayée par l’agence MAP.

Baptisée «African Lion 2019»,  cette  16e  édition des manœuvres militaires conjointes entre le Maroc et les États-Unis,  a vu la participation du Canada, l’Espagne, le Royaume-Uni, le Sénégal et la Tunisie.

Initiés le 16 mars dans le royaume chérifien, sur ordre du roi Mohammed VI, ces exercices prendront fin le 7 avril, indique le communiqué qui précise également que parmi les objectifs de ces manœuvres, figurent notamment la «validation des concepts d’emploi des forces terrestres, le renforcement de l’interopérabilité des moyens et des systèmes de commandement aéroterrestres utilisés par les deux nations, l’entraînement de la composante aérienne à la conduite des opérations de chasse et de ravitaillement en vol, et enfin, l’institution d’activités d’ordre humanitaire».

Par ailleurs, l’exercice mettra l’accent sur «la formation aux activités du commandement et des entraînements sur les opérations de lutte contre les organismes terroristes violents». À ceci s’ajoutent «des exercices terrestres, aériens aéroportés et une simulation tactique», selon la même source.

African Lion 2019 constitue l’une des manœuvres conjointes les plus importantes entre le Commandement des États-Unis pour l’Afrique (AFRICOM) et les Forces armées royales. Celle-ci vise à renforcer le niveau de coopération et de formation ainsi que l’échange d’expérience.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer