victimes britanniques

Les familles des victimes britanniques de l’attentat de Sousse poursuivent l’agence de voyages TUI en justice

Selon The Sun, les proches de plusieurs victimes britanniques des attentats terroristes de Sousse de 2015 ont décidé de poursuivre en justice la société de voyages et de tourisme TUI, dont le siège est basé à Hanovre en Allemagne.

Au cours de cette pire attaque terroriste de l’histoire du pays, le terroriste Seifeddine Rezgui avait tué, muni d’une kalachnikov, 39 personnes, dont 30 Britanniques et 3 Irlandais, sur la plage de l’hôtel cinq étoiles Imperial Marhaba à Sousse.

Les proches de 22 touristes britanniques tués lors de l’attaque ont maintenant décidé ensemble d’engager des poursuites judicaires à l’encontre de la société de voyages TUI, a annoncé le cabinet d’avocats Irwin Mitchell, cité par le quotidien britannique The Sun. Le média britannique explique qu’une enquête menée en février 2017 « n’avait pas [permis de conclure] que l’agence TUI ou les propriétaires de l’hôtel » avaient fait preuve de négligence, mais Kylie Hutchison, du cabinet Irwin Mitchell, estime que « TUI n’a pas vérifié l’adéquation de la sécurité à l’hôtel ni pris de précautions pour assurer la sécurité de nos clients ». « Ils n’ont pas non plus donné d’informations sur le niveau de menace » sécuritaire existant dans le pays, a-t-elle ajouté.

Mat James, 33 ans, du Pays de Galles, a été touché à plusieurs reprises alors qu’il tentait de protéger sa compagne lors de l’attaque. Depuis, il a subi plusieurs opérations à la jambe et souffre toujours de problèmes liés à sa blessure. « Cette horrible attaque a évidemment changé la vie de nombreuses personnes. Même maintenant, quelques années plus tard, mes blessures me perturbent encore. Nous ne pourrons jamais oublier ce qui s’est passé et je suis chanceux d’être en vie, mais j’espère qu’en lançant des poursuites judiciaires, toutes les personnes touchées pourront obtenir l’aide et le soutien dont elles ont besoin pour que la voie vers leur guérison soit facilitée le plus possible », a-t-il dit au tabloïd britannique.

De son côté, TUI a déclaré que l’agence allait « coopérer pleinement avec le processus d’enquête judicaire ».

N.B.

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer