Grève générale : Suspension des cours et service minimum pour les transports en commun

Après l’échec d’une série de négociations entre le syndicat et le gouvernement,  les fonctionnaires et les employés du secteur public observent depuis ce jeudi  17 janvier, une grève à l’appel de l’Union générale tunisienne du travail pour exiger une augmentation des salaires des fonctionnaires.

Initiée à minuit, dans la nuit de mercredi à jeudi, cette grève se poursuivra jusqu’à minuit jeudi 17 janvier. Elle concerne les hôpitaux publics, les transports publics, l’éducation, les administrations régionales et locales, les bureaux de poste, les municipalités, les recettes, les fonds sociaux et les banques publiques.

Les cours et examens sont ainsi suspendus dans tous les établissements éducatifs, universitaires et de formation. Ils reprendront vendredi, ont annoncé dans un communiqué les ministères de l’Education et de l’Enseignement supérieur et de recherche scientifique, de la formation professionnelle et de l’emploi.

« La suspension des cours est conforme à la décision du Conseil des ministres de mercredi afin de garantir la sécurité des élèves et des étudiants et compte tenu des circonstances exceptionnelles et des difficultés liées au transport » a ajouté le communiqué.

De son coté, le département du transport a indiqué mercredi dans un communiqué, avoir pris des mesures et des dispositions afin de garantir un seuil minimum des services de transports terrestre, maritime et aérien, suite à l’annonce de la grève générale dans la fonction publique et le secteur public.

« Cette décision vise à assurer la continuité du secteur public, sans que cela ne touche au droit à la grève » a assuré le ministère des transports.

La SNCFT a également indiqué qu’un service minimum sera assuré, selon les dispositions réglementaires en vigueur :

– 9 dessertes pour toutes les grandes lignes.

– 31 dessertes sur les lignes de la banlieue de Tunis (une moyenne d’une desserte chaque heure dans les deux sens).

– 17 dessertes sur les lignes de la banlieue du sahel (7 dessertes le matin et 10 au cours d’après-midi dans les deux sens).

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer