Hédi ben Abdallah et son « Idylwood Grill and Wine Bar »...

Hédi ben Abdallah et son « Idylwood Grill and Wine Bar » : Success story d’un restaurateur tunisien en Amérique.

0
PARTAGER

Hédi Ben Abdallah est le propriétaire du Idylwood Grill et Wine Bar qui se situe dans la ville de Falls Church dans l’Etat de Virginie aux Etats-Unis d’Amérique. L’amour du propriétaire pour les détails et la minutie en font un endroit gastronomique prisé dans la région.
Hédi Ben Abdallah a franchi plusieurs caps dans sa carrière d’entrepreneur : à la trentaine, il avait un projet de gestion de l’Holiday Inn qui avait échoué. Il témoigne que c’est le manque de connaissances de toutes les ficelles du métier qui ont pu avoir été un frein au succès. Puis « step by step », il apprit à connaître tous les cordons de la chaîne, comme par exemple « les noms des morceaux de viande »comme le lui ont enseigné ses pairs, ce qui lui servit de symbole et de tournant dans son parcours entrepreneurial. En tant queserveur, il commençait à explorer le terrain, à scruter le paysage des grands établissements qu’il fréquentait, il y développa sa touche personnelle. C’est cette mentalité qui l’a guidé de l’Holiday Inn au Ritz-Carlton à Washington D.C. et finalement à la position de Directeur Général du Club privé Georgetown Club en 2000.
En tant que directeur général, il a appris tout sur l’entreprise de restauration, de laver la vaisselle et de laver les planchers à traiter avec les comités, les taxes et les relations publiques. La polyvalence et les multiples compétences forgent le chef d’entreprise. La chance et les opportunités lui ont également été favorables, la gentillesse et la générosité dont il a fait preuve l’ont mis en contact avec de nombreux fournisseurs qui l’ont aidé à démarrer.
Puis, il a fait le grand saut. En 2005, Hédi Ben Abdallah réalise son rêve et ouvre son propre restaurant. Il a atterri à l’emplacement actuel de l’Idylwood Grill dans un lieu sans prétention, mais chaleureux dans un centre commercial juste à côté de la route 7 de Falls Church. Son meilleur investissement ? Ses employés ; et une équipe choc pour gérer le tout, de manière collégiale.
«Être restaurateur, c’est être un chef d’orchestre», a-t-il déclaré. «Vous ne pouvez pas tout faire; vous ne pouvez pas jouer tous les instruments. Entourez-vous de bonnes personnes et laissez-les faire le travail. Vous allez prendre tout le crédit de toutes façons – vous êtes le propriétaire!  »

Décider d’un menu était aussi une affaire délicate. La Tunisie natale de Ben-Abdallah possède un large éventail d’influences culturelles, riche de toute son histoire. Les berbères, romains, byzantins, arabes, vandales, espagnols, ottomans et français ont laissé des traces historiques, culturelles et bien évidemment gastronomiques. Fusionnant la riche palette culinaire de son pays avec des styles d’inspiration française, Hédi Ben Abdallah a cherché à intégrer de façon transparente ces diverses cuisines dans les offres du restaurant.
Bien sûr, Hédi Ben Abdallah s’assure de présenter des éléments spécifiques de son pays. Qu’il s’agisse de la « merguez » (saucisse d’agneau) qu’il a découpée dans les étagères de la cuisine de son enfance ou d’un dîner hebdomadaire spécial de branzino qu’il consommait fréquemment dans sa ville natale de La Goulette, HédiBen Abdallah a pimenté le menu avec les saveurs les plus proches de son cœur.
Idylwood Grill a reçu de nombreuses critiques élogieuses sur plusieurs sites Web, mais l’entreprise se heurte régulièrement à des obstacles financiers. HédiBen Abdallah aime dire que la plupart des problèmes dans son entreprise peuvent être résolus par la personnalité ou l’expérience.
«Nous sommes un restaurant de quartier, qu’on le veuille ou non», at-il dit. «Parfois nous sommes occupés et parfois c’est calme. Cela dépend de l’ambiance du quartier.
Mais il en faudra plus à Hédi Ben Abdallah pour le faire flancher. Il est en train de vivre l’ambition de sa vie…

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire