Historique de la grande distribution en Tunisie : fondations et facteurs de...

Historique de la grande distribution en Tunisie : fondations et facteurs de développement

0
PARTAGER

Avec l’inauguration du premier hypermarché Carrefour en 2001, la grande distribution en Tunisie n’a cessé de connaitre un essor sur tous les plans. Tout en se développant, elle a su modifier à jamais les habitudes du consommateur tunisien et son rapport à la marchandise.
MAC Info, édition de l’analyse semestrielle de l’intermédiaire en Bourse MAC SA s’est focalisé dans son dernier numéro sur le secteur en Tunisie. Elle a d’emblée relever trois de ses atouts qui ont pu en un temps record dépasser le mode de consommation classique, en vigueur depuis des décennies et basé sur les petits commerces. Ces atouts sont le prix compétitif, l’exposition des articles en masse et la qualité des produits. Comment alors s’est présenté l’implantation de la grande distribution en Tunisie et quels facteurs ont-ils favorisé son développement ?
Les leaders du marché de la grande distribution
Le pôle Monoprix-Géant
En 2000, le groupe Mabrouk rachète à celui d’Habib Kammoun la société Nouvelle Maison de la Ville de Tunis, fondée en 1933. Elle disposait à l’époque de 20 points de vente. Mabrouk a par la suitee racheté les chaines de supermarché en vogue telles que « Touta », « le Passage », « Sahara Confort » et « Mercure Market ».
L’association en 2005 avec le groupe français Casino a induit à l’implantation de Géant. Il s’agit à l’heure actuelle du plus grand hypermarché en Tunisie avec 12.000 m² d’espace de vente, 13.000 m² pour les réserves et 2.300 m² de chambres froides et de laboratoires pour la fabrication des produits-maison. La construction d’un second est prévue entre Ben Arous et Hammam-Lif. Fin septembre 2016, il y avait 85 points de vente Monoprix bien actifs hormis Géant, plaçant ainsi le pôle Monoprix-Géant en tête des enseignes.
Carrefour
Depuis 2001, UHD du groupe CHAIBI agit sur les hypermarchés de Carrefour, les supermarchés de Carrefour Market et les supérettes de Carrefour Express. Au total, UHD dispose de 2 hypermarchés, 43 supermarchés et 34 superettes sur tout le territoire tunisien. Elle a réalisé en 2015 un chiffre d’affaire de 830 millions de dinars en ayant une part du marché de 32%. La filiale a créé dans ce secteur plus de 5000 emplois et prévoit d’ouvrir un hypermarché à Kalaa Séghira au cœur du Sahel.
Magasin Général
Appartenant depuis 2007 aux groupe Bayahi et Poulina, MG fait l’acquisition en 2008 de Promogro. Partenaire avec le distributeur français Auchan (qui a 10% de son capital) MG ne dispose que de supermarchés et de supérettes : MG-Maxi, MG City, MG Proxi et BATAM pour l’électroménager. Par ailleurs, un hypermarché Auchan sera ouvert fin 2019 dans la banlieue Sud de Tunis. En tout, MG compte actuellement 83 points de vente.
AZIZA
AZIZA pratique le hard-discount et est particulièrement prospère dans les quartiers populaires. Appartenant au groupe SLAMA, elle prouvé son originalité et son efficacité depuis sa création en 2014 et compte actuellement 91 points de vente.
Les facteurs de l’évolution de la grande distribution
Evolution du tissu social et économique : Les vingt dernières années ont été décisives dans l’évolution de la grande distribution, l’une et l’autre s’influençaient mutuellement. Cette dernière s’appuie sur la forte urbanisation qui implique un mode de vie plus rapide et le besoin d’un espace qui englobe tous les produits, tout en permettant la détente et la comparaison des prix et des produits. La Tunisie compte désormais 11.16 millions d’habitants (juillet 2015) dont 66.84% sont citadins. Cela implique aussi une hausse du niveau de vie avec un penchant pour les achats en rapport avec l’alimentation (29.33% en 2010).
La propagation des crédits à la consommation (55% du total des crédits aux particuliers en 2015) a favorisé la prospérité des grandes surfaces. Aussi, la privatisation et le retrait de l’Etat du contrôle excessif de l’économie et des prix a libéré les échanges et permis une diversification des produits en plus d’une demande grandissante de nouveautés de la part du consommateur.
En cela, la distribution à grande échelle peut aussi compter sur les compétences locales tunisiennes en agro-alimentaire pour minimiser le coût tout en assurant des produits et un service de qualité. 1063 entreprises majoritairement de petites et moyennes entreprises œuvrent dans le secteur des industries agro-alimentaires.
Le marketing : le marketing, avec le mondialisme et le libéralisme a pris une place importante dans la vie des tunisiens. En effet, des études réalisées en 2011 par l’INC (Institut National de Consommation) ont indiqué que 76.6 des tunisiens ont fait des achats inutiles poussés par la pub et autres moyens de propagande, 60% des choix des chefs de familles dans leurs achats sont influencés par la publicité.
Ce secteur qui n’a réellement commencé qu’une quinzaine d’années plus tôt a vite pris de l’importance dans la vie des tunisiens et ses perspectives d’évolutions sont toujours aussi fortes. Il est par ailleurs un secteur de service créateur d’emploi et générateur de bénéfices, puisque en moyenne, un hypermarché engage entre 700 et 1100 employés.
B.N

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire