instant tunisien

Inauguration de l’exposition « Before The 14th, l’instant tunisien »

«L’exposition « Before The 14th, l’instant tunisien » a été inaugurée par le président de la République, à l’occasion de la célébration du huitième anniversaire de la révolution du 14 janvier,  le lundi, au musée national du Bardo»  selon une dépêche TAP.

« Before The 14th, l’instant tunisien » est une exposition inédite illustrant le couronnement d’un travail de collecte du patrimoine numérique des 29 jours de soulèvements populaires tunisiens.

Réalisée par un collectif de la société civile, avec l’appui du ministère des affaires culturelles, l’exposition propose un voyage temporel à travers des archives numériques enregistrées sur des écrans télés installés dans des cabines.

Toujours selon la même source, les visiteurs peuvent ainsi suivre des extraits de journaux télévisés issus de différentes chaines étrangères retraçant les événements d’un large mouvement de soulèvement populaire entrainant la chute du régime de Ben Ali. Des installations proposant des archives numériques illustrant des paroles de citoyens, des internautes, ou des cyber-activistes sont aussi exposées.

Témoin de l’événement de la chute du régime de Ben Ali sous la pression du soulèvement populaire, l’exposition propose un premier récit argumenté, documenté, et illustré d’une page cruciale de l’histoire récente de la Tunisie contemporaine.

Suivant depuis le 17 décembre 2010 la chronologie des lieux et du temps des mouvements de soulèvement, l’exposition se déploie à travers un parcours articulé en trois grands chapitres. Le premier « Le feu sous la cendre » couvre la période comprise entre 1956 et 2011 avec comme fil rouge du récit la répression des contestations et des oppositions.

Les 29 jours de la révolution ( 17 décembre 2010-14 janvier 2011) retrace, documente et fait revivre les étapes cruciales du soulèvement révolutionnaire. Le troisième chapitre « les jours d’après » rend compte des événements survenus depuis le lendemain du 14 janvier jusqu’à la mise en place du processus transitionnel en mai 2011.

«Huit temps marquent les 29 jours de révolution, huit temps identiques en apparence-toutes les manifestations se ressemblent- mais spécifiques, chaque étape dévoilant une stratégie nouvelle, des acteurs qui se révèlent, une progression dans les revendications, un souffle constamment entretenu et renouvelé». Cette dynamique révolutionnaire, rythmée en huit temps, l’exposition « Before the 14th, instant tunisien » la relate sans omettre de dévoiler la course du régime vers son autodestruction.

Dans son mot d’ouverture de l’exposition, Béji Caïd Essbssi a souligné l’importance de « ce projet national de documentation » dans la préservation de la mémoire et l’écriture historique d’un moment crucial dans le processus de la transition démocratique de la Tunisie.

Le président a, dans le même contexte, signalé la valeur historique des matériaux collectés qui illustrent le caractère universel de la révolution tunisienne.

Mohamed Zinelabidine, ministre des affaires culturelles, a quant à lui, tenu à féliciter le travail du réseau « Doustourna », de l’équipe des chercheurs et des universitaires dans la collecte, le traitement scientifique et l’authentification des matériaux collectés. Le ministre a par ailleurs précisé que son département a soutenu ce projet avec une enveloppe de 100 mille dinars.

Pour info, l’exposition « Before the Fourteenth, Instant Tunisien » se poursuit jusqu’au 31 mars prochain au Musée National de Bardo. Une copie de cette exposition sera présentée entre mars et septembre prochain au musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem) avant de débarquer d’une manière définitive au musée de Sidi Bou Said.

Découvrez l’exposition en photos.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer