Indice d’ouverture sur les visas
Photo credit: BBC World Service | Flickr

Indice d’ouverture sur les visas en Afrique 2018 : La Tunisie classée en 24e position

Selon le 3e rapport sur l’indice d’ouverture sur les visas de la Banque africaine de développement (BAD) et de la Commission de l’Union africaine, «La Tunisie a occupé la 24ème place sur une liste de 54 pays africains considérés comme les plus ouverts les uns aux autres en matière de visas».

Ainsi, la Tunisie est restée hors des 20 premiers pays qui ont amélioré leur moyenne, reflétant ainsi des politiques de visa plus libérales. A noter également que 43 pays ont progressé ou maintenu leur score dans le classement.

En passant de la 27ème place en 2017, à la première place en 2018, le Bénin est le pays ayant fait le plus de progrès en matière de libéralisation des visas, pour les voyageurs africains. Le Zimbabwe intègre également les 20 premiers du classement avec la mise en place d’une politique de visas à l’arrivée pour les membres de la SADC (Communauté de développement d’Afrique australe).

Toujours selon le rapport, en comparaison à 2017, les africains n’ont pas besoin de visa pour se rendre dans 25% des autres pays africains (contre 22% auparavant). Ils peuvent obtenir des visas à l’arrivée dans 24% des autres pays africains (idem) et ils ont besoin de visas pour se rendre dans 51% des autres pays africains (contre 54% auparavant).

Toutefois, le rapport précise que le fait que les africains aient encore besoin de visas pour voyager dans un peu plus de la moitié des autres pays africains montre que des efforts supplémentaires sont nécessaires pour concrétiser la libre circulation des personnes sur le continent.

Et d’ajouter qu’avec le développement des infrastructures en Afrique et la multiplication de véritables opportunités de commerce et d’investissement, la libéralisation des politiques de visa doit se poursuivre pour faciliter la circulation des africains.

Pour les auteurs du rapport, des solutions telles que le passeport africain, l’exemption de visas par bloc régional, les visas de long séjour ou les politiques de visa à l’arrivée devraient être explorées.

L’indice d’ouverture des visas évalue les progrès réalisés par les pays africains sur la libéralisation de leur politique de visas.  L’analyse porte sur les conditions fixées par chaque Etat membre de l’Union africaine envers les citoyens des autres Etats membres pour obtenir un visa et passer les frontières.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer