Israël
Benny Gantz et Yaïr Lapid ont annoncé présenter une liste commune pour contrer Benjamin Netanyahou. Amir Cohen / Reuters.

Israël : les deux principaux candidats d’opposition veulent s’allier pour battre Benyamin Nétanyahou aux législatives

Benny Gantz et Yaïr Lapid, les principaux adversaires du Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou, promettent de se partager la fonction en cas de victoire.

Redistribution des cartes dans l’échiquier politique israélien ?

« Benyamin Nétanyahou doit-il craindre une défaite lors des élections législatives anticipées organisées en Israël le 9 avril prochain ? Ses deux principaux adversaires, Benny Gantz et Yaïr Lapid, ont annoncé, jeudi 21 février, avoir conclu une alliance pour le battre », explique le média français France Info.

Benny Gantz (parti Hosen l’Yisrael, « Résilience d’Israël » en hébreu), ancien chef d’état-major de l’armée, et le centriste Yaïr Lapid (parti Yesh Atid, « Il y a un avenir ») ont expliqué qu’ils assureraient ensemble une fonction de premier ministre tournante s’ils l’emportent. M. Gantz serait chef de gouvernement pendant la première moitié du mandat, puis M. Lapid le remplacerait.

 

Le Monde et Courrier International rappellent que mercredi, le premier ministre israélien a signé un accord controversé pour obtenir l’union de partis d’extrême droite, en vue d’assurer sa future coalition. M. Nétanyahou est parvenu à un accord avec Rafi Peretz, tête de liste du Foyer juif (nationalistes religieux), promettant deux portefeuilles à son parti s’il présente une liste commune avec la formation d’extrême droite Otzma Yehoudit (‘pouvoir juif’).

Nétanyahou en tête des sondages

S’ils sont, dans les sondages, les deux personnalités politiques d’opposition les mieux placées avant l’élection, c’est pour l’heure Benyamin Nétanyahou qui reste en tête. Toutefois, « la possibilité que le procureur général annonce avant le 9 avril son intention d’inculper le Premier ministre dans plusieurs affaires de corruption présumée pèse sur la campagne », relève France Info. Et Courrier International explique que selon un sondage Walla publié mercredi, Lapid et Gantz « ont tout intérêt » à s’allier car en cas de présentation d’une liste commune, ils pourraient remporter 34 sièges, contre 33 pour le Likoud du Premier ministre Nétanyahou. Sans cette alliance, le parti conservateur obtiendrait 31 voix, contre 19 pour Gantz et 13 pour Yesh Atid.

N.B.

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer