Jean Pierre Chevènement

Jean Pierre Chevènement : «la Tunisie a toujours marqué l’histoire»

Jean Pierre Chevènement a donné vendredi 22 février, une conférence sur le thème « Modernité et authenticité : les défis du monde musulman d’un siècle à l’autre» à l’amphithéâtre de l’Université Centrale (Business School). L’homme politique français a participé à cette rencontre sur invitation d’Honoris Tunisie et du cercle diplomatique.

Un parterre prestigieux de hautes personnalités du monde diplomatique, politique et d’étudiants en Diplomatie Economique, des figures anciennes et actuelles étaient parmi l’auditoire et ont assisté à cette conférence, telles que les anciens ministres Habib Ben Yahia, Othman Jarandi, Faiza Kéfi, Abbes Mohsen, Tahar Belkhodja.

La conférence a aussi vu la présence de certains ambassadeurs et de nombreux étudiants de l’Université Centrale, qui a accueilli cette manifestation en partenariat avec le Cercle Diplomatique, en la personne du Recteur de l’Université Centrale Professeur Khaled Ghedira et de l’Ambassadeur Mohamed Lessir.

Dans son mot de bienvenu,le recteur de l’UC P.Ghdira a souligné que « Cette initiative s’inscrit dans la politique d’ouverture à l’international d’Honoris Tunisie, à travers l’invitation d’imminentes personnalités pour partager leurs expériences avec les étudiants. »

De sa part, l’ancien ministre français de l’éducation et de la défense, a exprimé « son bonheur et sa fierté d’être une nouvelle fois ici, en Tunisie, pays précurseur des révolutions arabes et qui représente l’unique démocratie dans la région». Il a ajouté que «  la Tunisie a toujours marqué l’histoire depuis la Civilisation Carthaginoise, et qu’elle continue à le faire. »

En évoquant la transition un peu délicate par laquelle passe actuellement notre pays, Chevènement a précisé que : « les moments délicats par lesquels passent actuellement la Tunisie et son cher peuple ne sont que temporaires.  Il faut persévérer dans la voie du changement pour aller de l’avant et réussir cette critique transition. »

Il a ajouté « La Tunisie s’est toujours montrée à la hauteur des défis »en indiquant : « Nous avons-nous les occidentaux une certaine crainte de ne pas voir le monde arabo-musulman s’inscrire dans la démocratie et la modernité, mais quand on voit l’expérience Tunisienne on ne peut qu’être optimiste».

A la fin de la conférence, Jean-Pierre Chevènement a reçu des mains des deux institutions organisatrices le trophée «JUGURTHA D’HONNEUR», en considération pour son combat pour la liberté. Une allusion à la prise de position historique de l’ancien Ministre français de la Défense et à sa démission courageuse, en opposition avec la Guerre du Golfe.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer