Photo : Reuters

Jeffrey Hawkins : « Les diplomates américains victimes de l’administration Trump »

Jeffrey Hawkins, ancien ambassadeur des Etats-Unis et chercheur à l’IRIS, s’est dit inquiet, dans une tribune publiée sur le journal français « Le Monde », des graves attaques auxquelles se livre Donald Trump à l’encontre des diplomates du Département d’Etat.

Dans une lettre ouverte publiée en octobre, le chef du syndicat des diplomates américains demandait à ses collègues de ne pas démissionner. « Ce n’est pas un moment facile, mais, si vous pouvez, restez. » Le président de l’American Foreign Service Association, Eric Rubin, reconnaissait dans sa publication que le Département d’Etat est l’une des principales institutions victimes de l’administration Trump et que les conditions de travail devenaient de plus en plus difficiles. « Mais Rubin considérait qu’il fallait résister à la tentation de claquer la porte », explique Jeffrey Hawkins. « L’Amérique a besoin de contrôleurs aériens, d’inspecteurs des denrées alimentaires, de gardes forestiers, d’agents du FBI, mais aussi de ses diplomates de carrière expérimentés », affirmait pour sa part Eric Rubin.

https://twitter.com/InstitutIRIS/status/1192380203391160320

Ce dernier rappelait également dans sa lettre à quel point les diplomates servaient dans des circonstances difficiles, emmenant leurs familles dans des endroits difficiles. « Parfois, nous risquons nos vies. Que demandons-nous en retour ? Nous demandons à être traités avec respect et à être reconnus […] pour notre dévouement envers notre pays et pour les sacrifices que nous avons faits […] ».

Mais malheureusement, poursuit Eric Rubin, « certains de nos collègues n’ont pas connu ce respect au cours des derniers mois. La politisation évidente du Bureau des affaires des organisations internationales […] en est un exemple frappant ».

Donald Trump ne cesse de « court-circuiter le processus décisionnel » en matière de relations internationales

Ainsi, la diplomatie américaine a été profondément « ébranlée » par la présidence Trump, poursuit pour sa part M. Hawkins. Pour lui, la diplomatie des Etats-Unis s’en remettra difficilement après son départ. « Les diplomates de carrière sont directement concernés par les actions du chef de l’Etat et ne peuvent pas en éviter les conséquences. Donald Trump semble souhaiter la disparition de notre personnel diplomatique », déplore ainsi cet ancien ambassadeur américain en République centrafricaine.

Celui-ci estime que le président américain « ne cesse de court-circuiter de façon délibérée et souvent pour des raisons douteuses le processus décisionnel traditionnel en matière de relations internationales ». Pour le diplomate, la récente affaire ukrainienne en est une preuve supplémentaire. « Au lieu de passer par son ambassadeur (de carrière) à Kiev, Trump s’est appuyé sur son avocat personnel et son ambassadeur (politique) à l’Union européenne (UE) pour mener une stratégie occulte, et potentiellement criminelle », dénonce-t-il.

Attaques personnelles et affaires louches

Les diplomates de carrière sont « tenus à l’écart », « voire soumis à des attaques personnelles », poursuit Jeffrey Hawkins. « Pis encore, certains ont été entraînés contre leur gré dans une affaire louche : conditionner l’assistance militaire apportée à l’Ukraine aux intérêts personnels du président. Trump souhaitait que Kiev enquête sur le fils Joe Biden, l’un de ses principaux rivaux en vue de la présidentielle de 2020. »

Plus généralement, le locataire de la Maison Blanche semble minimiser et mépriser l’expertise, et peut-être même l’intégrité, des diplomates de carrière. L’auteur de la tribune indique ainsi qu’il n’y a qu’un seul diplomate de carrière parmi les sous-ministres « assistant secretaries » qui sont au cœur du Département d’Etat. « Et Trump semble préférer s’appuyer sur des ambassadeurs qu’il nomme directement et qui sont généralement des donateurs républicains et des hommes d’affaires. »

Avec Le Monde

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer