Le jeune inventeur tunisien Anis Aouini, introduit un nouveau concept de turbine...

Le jeune inventeur tunisien Anis Aouini, introduit un nouveau concept de turbine éolienne inspiré des mouvements de l’oiseau-mouche

0
PARTAGER

En Tunisie, le jeune inventeur Anis Aouini,directeur de Tyer Wind et de ShaphonEnergy, a introduit un nouveau concept de convertisseur de l’énergie du vent, révolutionnaire par son design atypique, qui imite les mouvements de l’oiseau-mouche.

En effet, comme le montre la vidéo ci-dessous, l’oiseau-mouche se distingue par sa capacité à voler en arrière comme en avant et son rythme de vol particulièrement énergétique qui lui permet de planer à un niveau constant le temps de se nourrir des fruits d’un arbre. Ainsi, la turbine de Tyer Wind possède, contrairement aux turbines classiques à trois lames, deux lames seulement. Le produit est très compact, ce qui le rend bien adapté à l’usage résidentiel.

Concernant la forme, la turbine novatrice se compose de deux ailes d’axes verticaux fabriqués de fibres de carbone. Avec une longueur de 5,25 pieds chacun (plus de 1.6 mètre), les deux ailes peuvent balayer une surface de près de 11,7 pieds carrés (l’équivalent de plus de 3.56 m²) en se déplaçant dans un arc de 80 degrés pour convertir l’énergie cinétique du vent en électricité. La puissance nominale de la turbine est de 1 KW.

Pour sa conception, Aouini a pensé à l’efficacité, à l’utilité, à la nature et à l’esthétique. D’après Wonderfulengineering.com, l’un des principaux objectifs de l’innovation était de réduire les émissions de carbone en imitant la nature. La turbine produit non seulement moins de bruit, mais son design compact la rend visuellement discrète et plus sûre pour les oiseaux.

Actuellement, l’éolienne Tyer est encore en phase d’essai, mais la société a l’intention d’introduire une version à grande échelle qui peut être utilisée dans les parcs éoliens. L’efficacité énergétique, le comportement aérodynamique et la résistance des matériaux font encore l’objet de tests divers, et la commercialisation sur le marché nécessite du temps. L’entreprise productrice ne devrait pas annoncer les détails sur les capacités, la productivité, la performance, le prix et la date de sortie avant la fin de la phase des tests.

N.B

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire