technologies numériques

Journées MENA-OCDE : «Comment exploiter les technologies numériques pour une prospérité inclusive et partagée ?»

Dans le cadre des Journées MENA-OCDE en Tunisie, organisées par l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) et le gouvernement tunisien, une session a été consacrée à l’exploration des moyens d’exploiter les technologies numériques pour une prospérité inclusive et partagée. Cet événement a vu la participation d’un certain nombre de jeunes, de représentants de la société civile et d’experts de la Tunisie, du Maroc, de l’Égypte, de la Jordanie, de l’Autorité Palestinienne et du Liban ainsi que de pays membres de l’OCDE.

M. Rupert Schlegelmilch, Représentant permanent de l’Union Européenne auprès de OCDE, a souligné que cette réunion est une occasion pour enrichir le débat et profiter des échanges de connaissances et d’expériences entre les représentants des différents pays afin d’explorer les meilleurs moyens pour l’amélioration des performances et l’identification des principes de la bonne gouvernance et du soutien au processus de réforme dans les régions du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

Bien que les jeunes (15-29 ans) représentent plus de 30% de la population de la région MENA (environ 28% en Tunisie), ils font face à un manque crucial d’opportunités économiques et politiques : 30% des jeunes de la région sont au chômage et, en moyenne, seulement 35% des jeunes en Jordanie, au Maroc et en Tunisie, déclarent participer aux élections, traduisant un manque de confiance de leur part à l’égard de leurs gouvernements, en comparaison avec la génération de leurs parents. Il est donc primordial d’adopter une perspective jeune dans l’élaboration de politiques publiques liées à la transformation numérique.

Le rapport « Les Sept conclusions clés » de l’enquête sur la gouvernance des affaires de la jeunesse, contribue au débat sur la gouvernance des affaires des jeunes, en fournissant des données probantes et des bonnes pratiques sur la manière dont les politiques numériques peuvent participer à créer de véritables opportunités.

Réunis en « Cabinet citoyen »,  les représentants de la société civile ont présenté leur vision et des propositions concrètes d’actions pour réduire la fracture numérique et mettre en place des politiques publiques tirant véritablement profit des outils digitaux pour une prospérité partagée dans la région MENA.

Ces propositions ont touché à divers domaines tels que la transparence, le gouvernement ouvert, l’innovation numérique, ou la politique de communication. Les échanges lors de cette réunion ont aussi porté sur le rôle que le gouvernement et la société civile peuvent jouer dans la réduction de la fracture numérique, et se sont appuyés sur le rapport régional « Sept conclusions clés » qui présente l’expérience et les bonnes pratiques de la Tunisie en matière de politiques publiques et digitales liées à l’amélioration de la participation et de l’inclusion des jeunes à la vie publique.

Les participants ont également appelé à la nécessité de respecter le principe de l’égalité entre hommes et femmes dans la vie publique   afin d’accroître la présence des femmes aux postes de décision.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer