La circulation d’armes au plus haut niveau depuis la guerre froide

La circulation d’armes au plus haut niveau depuis la guerre froide

0
PARTAGER

Un rapport publié par le Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) le 20 février 2017 indique que le volume des transferts d’armes majeures dans le monde a atteint son plus haut niveau depuis la Guerre Froide. Ceci est notamment dû aux importations d’armes en Asie et au Moyen-Orient.

C’est l’Inde qui est le plus gros importateur mondial, elle représente à elle seule 13% du volume mondial. Au Moyen-Orient, les importations ont augmenté de 86% et représentent aujourd’hui près d’un tiers des importations dans le monde, toujours selon ce rapport. L’Arabie Saoudite est le deuxième importateur avec une augmentation de plus de 200%.
Cette augmentation reflète la situation géopolitique actuelle, elle s’explique selon les chercheurs par la recrudescence des conflits dans la région qui connaît des troubles et de fortes tensions ces dernières années.
D’ailleurs les tensions n’existent pas seulement au Proche-Orient, la Chine aussi est concernée avec ce qui se passe en Mer de Chine, les pays de la région voient aussi leurs importation augmenter considérablement. En effet, en moins de dix ans, le Vietnam a bondi du 29e rang mondial des plus grands importateurs au 10e. Sur la période étudiée, ses importations ont augmenté de 202%.
Concernant les exportations, ce sont les Etats-Unis les premiers fournisseurs en armes à l’échelle internationale, avec une centaine de pays comme « clients », essentiellement les pays du Moyen-Orient, qui représentent plus de la moitié de leurs exportations et qui ont très peu de « fournisseurs locaux ». Avec la Russie, la Chine, la France et l’Allemagne, ce sont les cinq plus gros exportateurs d’armes majeures et concentrent 74% des exportations à eux seuls, selon ce rapport.

Quant à la Russie, elle représente 23% des exportations, qui se concentrent principalement sur l’Inde, le Vietnam, le Chine et l’Algérie.
En Europe, la concurrence est rude entre l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France qui a bénéficié de plusieurs contrats importants ces dernières années et qui dépasse pour la première fois son voisin germanique.
Au regarde de ces chiffres se pose la question de la responsabilité des états occidentaux, Etats-Unis et Europe essentiellement, dans les conflits mondiaux, principalement ceux qui minent actuellement le Proche et Moyen-Orient, notamment à travers le conflit au Yémen où à la tête de la coalition contre ce pays se trouvent les Etats-Unis et son partenaire saoudien.

Les experts ne sauraient prédire actuellement l’évolution de la situation suite au Brexit et à l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis.

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire